Place Eugène Flagey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Place Flagey
Image illustrative de l'article Place Eugène Flagey
Panorama de la place Flagey
Situation
Coordonnées 50° 49′ 42″ nord, 4° 22′ 18″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Région de Bruxelles-Capitale
Ville Ixelles
Tenant Rue Malibran
Aboutissant Place Sainte-Croix
Morphologie
Type Place
Forme Trapèze

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Place Flagey

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Place Flagey

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Place Flagey

La place Flagey (en néerlandais : Flageyplein) est une des plus grandes places de Bruxelles. Elle est située dans la commune d'Ixelles, au croisement de plusieurs axes importants : chaussée d'Ixelles, rue Lesbroussart, chaussée de Vleurgat, chaussée de Boendael, avenue du Général de Gaulle, avenue des Éperons d'or, rue Malibran, mais également rue de la Brasserie et rue des Cygnes, ce qui en fait un des carrefours les plus importants de la ville et un pôle majeur d'échange de transport en commun (tramway et bus). Elle tient son nom d'Eugène Flagey, avocat, député et premier magistrat, ancien bourgmestre d'Ixelles de 1936 à 1956.

Historique[modifier | modifier le code]

La création de la place est le résultat de l'assèchement de la pointe nord du "Grand Etang", formé par le Maelbeek et qui a été décidé en 1856. La place Flagey actuelle était anciennement dénommée place Sainte-Croix (limitée aujourd’hui au parvis de l’église en bordure de l’étang) qui faisait référence à l’Hospice de la Sainte-Croix situé, ainsi que sa chapelle, au bas de l’actuelle rue de Vergnies[1]. C'est à cet endroit que les porteurs de fagots qui se rendaient de la Forêt de Soignes à Bruxelles pouvaient se reposer et recevoir une collation avant d’affronter la rude pente de la chaussée d'Ixelles.

Eugène Flagey, Bourgemestre de l'époque fit les démarches pour donner son nom à la place, en 1937[2].

En face de la Maison de la radio s’ouvrit le 18 décembre 1957 le premier magasin en libre-service de Belgique[3], par les frères Delhaize.

Architecture et Monuments[modifier | modifier le code]

La place Flagey présente un ensemble architectural d'un style cohérent, qui suit en cela celui de l'immeuble abritant à l'époque la Maison de la Radio[1] (aujourd'hui Le Flagey et le Café Belga, entre autres).

A partir des années 1930, on construisit plusieurs immeubles d'appartements avec rez-de-chaussée commercial, uniformes en gabarit et en matériaux tel que le Bloc Malibran (ou Victory House)[4], immeuble de logements sociaux ou immeubles à loyers modérés. Le nom de Victory House vient du fait que les troupes alliées le réquisitionnèrent en 1945.

Du côté des étangs d'Ixelles, on trouve le Monument à Charles De Coster, par le sculpteur Charles Samuel et l'architecte Frans de Vestel et qui date de 1894[5].

L'angle de la place Flagey et de la rue des Cygnes forme un square où se trouve une sculpture représentant le poète portugais Fernando Pessoa et réalisé par Irène Vilar en 1989[6].

Depuis 2009, se dresse l'oeuvre Longitudi 1 de l'atiste allemand Bogomir Ecker. Fabriquée en tôle d'aluminium, elle est haute de 13 mètres de haut et de couleur jaune, et est placée du côté proche de l'entrée de l'école d'architecture La Cambre. L'oeuvre a été - en partie - offerte[7] par le Goethe Institut, pour fêter ses 50 ans de présence en Belgique[8]. Il était prévu, dans un premier temps, qu'elle serait placée sur la Place Sainte-Croix, mais elle fut déplacée à la demande de la Commune d'Ixelles[9].

Rénovation de la place[modifier | modifier le code]

À partir de l'été 2003, dans le cadre de l'aménagement d'un bassin d'orage est entamé également le réaménagement en surface de la place (qui jusqu'alors était un gigantesque parking à ciel ouvert). Ce chantier donnera lieu à un exemple de participation spontanée. En effet, le Comité Flagey lança un appel à l'aide contre le projet présenté par le ministre. Des associations et des professionnels de l'aménagement du territoire ont rejoint les habitants pour organiser une sorte de parade aux procédures de désignation de marché à Bruxelles (procédures que ces associations qualifient de douteuses). C'est la création de la Plate-Forme Flagey[10].

Après 6 ans de travaux, la nouvelle Place Flagey est officiellement inaugurée le samedi 5 juillet 2008.

Activités[modifier | modifier le code]

La Place Flagey est depuis lors à nouveau investie par de nombreuses activités : un marché bi-hebdomadaire (samedi et dimanche matin), ainsi qu'un marché quotidien de plantes et de fleurs du mardi au vendredi[11]. Chaque année, la place accueille également un marché de Noël (en décembre) ou encore le cirque Bouglione (fin décembre, début janvier).

Elle a depuis retrouvé une nouvelle identité[12] notamment grâce à la présence de nombreux cafés et restaurants aux alentours, d'une friterie renommée "Frit Flagey"[13],[14], mais également plusieurs lieux culturels (le Flagey, le Theatre Marni, la Soupape,...) attirant un public varié. La place est ainsi réinvestie largement en tant qu'espace public qui profite de la fontaine dynamique (en jets d'eau) les jours de beau temps[15]. Des critiques s'élèvent toutefois contre certains évènements autorisés qui investissent et privatisent l'espace[16].

Cette place est desservie par des lignes de la STIB : les lignes de tramway 81 et les lignes des autobus 38, 59, 60 et 71[17], ainsi qu'une ligne de bus de la TEC Brabant Wallon : la ligne 366[18]. La place accueille également une station de vélos partagés Villo, ainsi que des stations de voitures partagées (Cambio et Zen Cars).

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Place Flagey », sur irismonument.be (consulté le 29 mai 2017)
  2. « Place Eugène Flagey », sur ebru.be (consulté le 29 mai 2017)
  3. « Delhaize History », sur delhaize.be (consulté le 29 mai 2017)
  4. « Le Bloc Malibran », sur irismonument, 2009-2011 (consulté le 29 mai 2017)
  5. « Monument à Charles De Coster », sur irismonument.be (consulté le 29 mai 2017)
  6. Michel Hainaut, Philippe Bovy, Les statues ixelloises, Bruxelles, Commune d'Ixelles, , 26 p., p. 8
  7. rédaction La Libre, « "Longitudi 1" sur la place Flagey », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne)
  8. Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale - Note de présentation en vue de l'obtention d'un permis d'urbanisme.
  9. Mathieu Colleyn, « La statue monumentale de la place Flagey jugée “immonde” », La Dernière Heure,‎ (lire en ligne)
  10. Inge Paemen, « Le réaménagement de la Place Flagey : coup d'essay pour une nouvelle approche », Rapport pour le Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale – Bruxelles Mobilité,‎ non communiqué, p. 10 (lire en ligne)
  11. « Les marchés à Ixelles », sur ixelles.be (consulté le 29 mai 2017)
  12. Rédaction le Soir, « Place to be à Bruxelles: comment Flagey s’est forgé une nouvelle identité », quotidien,‎ (lire en ligne)
  13. « Fritomètre 2015 », sur bx1.Be, (consulté le 29 mai 2017)
  14. « Fritometre 2016 », sur bx1.be, (consulté le 29 mai 2017)
  15. « Technique d'arrosage et de fontaines », sur www.automaticspraying.be (consulté le 29 mai 2017)
  16. Gwenaël Breës et Mathieu Van Criekingen, « Réapproprier les espaces publics : pour mieux dominer ? », Etudes et analyses 2012,‎ (lire en ligne)
  17. « Plan du réseau bruxellois », sur stib.be (consulté le 29 mai 2017)
  18. « Ligne 366 - Route », sur infotec.be (consulté le 29 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]