Place André-Malraux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Place André Malraux)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

1er arrt
Place André-Malraux
Image illustrative de l’article Place André-Malraux
Place André-Malraux vue de la Comédie-Française.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Palais-Royal
Voies desservies Avenue de l'Opéra, rue Saint-Honoré, rue de Montpensier, rue de Richelieu, place Colette
Morphologie
Longueur 70 m
Largeur 67 m
Historique
Création 1867
Dénomination 17 mars 1977
Ancien nom Place du Théâtre-Français
Géocodification
Ville de Paris 0330
DGI 0330

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place André-Malraux
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place André-Malraux est une voie du 1er arrondissement de Paris, en France.

Place du Théâtre-Français, printemps, Camille Pissarro (1898).
La place pendant la guerre de 1914-1918, depuis l'ouest. Au fond, la Comédie-Française (photo de Maurice Terrien).

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Les deux fontaines de 1874 sont les œuvres de Mathurin Moreau. Elles sont placées symétriquement par rapport à l'avenue de l'Opéra qui traverse la place dans sa diagonale.

La place André-Malraux est prolongée à l'est par la place Colette, terre-plein piétonnier.

Ses côtés nord et est sont bâtis d'immeubles à l'architecture typique du Second Empire, principalement à l'usage de bureaux aujourd'hui. À l'ouest, la place est longée par la rue de Richelieu sur laquelle s'élève la Comédie-Française. Au sud, les constructions sont hétéroclites et plus anciennes puisqu'elles sont constituées par le trottoir sud de la rue Saint-Honoré, lotie et bâtie sans programme urbanistique unifié après la destruction de l'ancien hôpital des Quinze-Vingts, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Dans l'axe de l'avenue de l'Opéra, l'hôtel du Louvre domine la place.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

André Malraux, en 1974.

Cette place porte le nom d'André Malraux (1901-1976), écrivain, aventurier, homme politique et intellectuel français.

Historique[modifier | modifier le code]

La place a été aménagée, sous le nom de « place du Théâtre-Français », dans le cadre du percement de l'avenue de l'Opéra, dans les années 1860. Son ouverture a entraîné la disparition de la cour de la Brasserie, de la rue des Boucheries-Saint-Honoré et de la rue du Rempart, ainsi que d'un certain nombre des maisons des rues de Richelieu et Saint-Honoré.

Le 13 mai 1956, le ministre Louis Jacquinot y fit un vibrant hommage à Jeanne d'Arc. Lieu hautement symbolique, puisqu'il s'agit de l'endroit où cette dernière en 1429, attaqua en vain les remparts de Paris[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Guillemin, Jeanne, dite Jeanne d'Arc, Gallimard, , 251 p., p. 235.
  2. Anne Thoraval, Des résistants à Paris. Chemins d'histoire dans la capitale occupée, 14 juin 1940-19 août 1944, SPE-Barthélemy, 2001 415 p. (ISBN 978-2912838186) p. 33.