Piz Cengalo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Piz Cengalo
Vue du Piz Cengalo (à gauche) et du Piz Badile (à droite) depuis le val Bregaglia au nord en Suisse.
Vue du Piz Cengalo (à gauche) et du Piz Badile (à droite) depuis le val Bregaglia au nord en Suisse.
Géographie
Altitude 3 369 m
Massif Chaîne de la Bernina (Alpes)
Coordonnées 46° 17′ 41″ nord, 9° 36′ 07″ est
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la Suisse Suisse
Région
Canton
Lombardie
Grisons
Province
Région
Sondrio
Maloja
Ascension
Première 25 juillet 1866 par Freshfield, Comyns Tucker et Devouassoud
Géologie
Roches Granite
Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons
(Voir situation sur carte : canton des Grisons)
Piz Cengalo
Géolocalisation sur la carte : Lombardie
(Voir situation sur carte : Lombardie)
Piz Cengalo
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Piz Cengalo
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Piz Cengalo

Le Piz Cengalo, en italien Pizzo Cengalo, est un sommet des Alpes, dans la chaîne de la Bernina, sur la frontière entre l'Italie et la Suisse.

Géographie[modifier | modifier le code]

La montagne est située dans le centre des Alpes, plus précisément dans la chaîne de la Bernina des Alpes rhétiques, non loin du Piz Bernina, point culminant des Alpes orientales.

Administrativement, le sommet est situé sur la frontière entre l'Italie et la Suisse, sur le territoire de la commune suisse de Bregaglia du canton des Grisons au nord et sur celui de la commune italienne de Val Masino de la province de Sondrio de la région de Lombardie au sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ascension est réalisée le par Douglas William Freshfield, Charles Comyns Tucker et François Devouassoud, leur guide[1]

La montagne est plusieurs fois sujette à des écroulements de grande ampleur. C'est le cas le lorsque environ 1,5 million de mètres cubes de roches se détachent du sommet en direction du nord dans une vallée inhabitée[2]. D'autres écroulements importants ont eu lieu en 2012, 2016 et le . Un événement de plus grande ampleur étant attendues par les autorités, des sentiers de randonnée ont été classés « dangereux » et des panneaux avaient été installés[2]. Le , un éboulement dont le volume de roches est estimé à trois fois celui de 2011 se produit[2] ; plusieurs laves torrentielles, formées de boues, roches et glaces, atteignent le village suisse de Bondo dont les habitants avaient pu être évacués à temps grâce au déclenchement immédiat de l'alerte automatique installée dans cette région surveillée de la chaîne de la Bernina[2]. Huit randonneurs sont portés disparus après d'actives recherches menées du 23 au [2]. Un nouvel éboulement se produit deux jours plus tard vers 16 h 30, provoquant une nouvelle évacuation du village[2].

Vue du Piz Cengalo au centre entouré des autres sommets faisant partie de la même ligne de crête.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Robin G. Collomb, Bregaglia West, Goring: West Col Productions,
  2. a b c d e et f A Bondo, les Alpes souffrent du réchauffement climatique, Le Temps, 25 août 2017.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :