Piz Buin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Piz Buin
Le Piz Buin depuis le glacier d'Ochsental.
Le Piz Buin depuis le glacier d'Ochsental.
Géographie
Altitude 3 312 m, Piz Buin Grand[1],[2]
Massif Silvretta (Alpes)
Coordonnées 46° 50′ 39″ nord, 10° 07′ 08″ est[1],[2]
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de la Suisse Suisse
Land
Canton
Vorarlberg
Grisons
District
Région
Bludenz
Engiadina Bassa/Val Müstair
Ascension
Première , par Joseph Anton Specht et Johann Jakob Weilenmann, avec Jakob Pfitscher et Franz Pöll
Voie la plus facile depuis le refuge Wiesbaden
Géolocalisation sur la carte : Autriche
(Voir situation sur carte : Autriche)
Piz Buin
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Piz Buin
Géolocalisation sur la carte : Vorarlberg
(Voir situation sur carte : Vorarlberg)
Piz Buin
Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons
(Voir situation sur carte : canton des Grisons)
Piz Buin

Le Piz Buin en français : « Pic du bœuf » est un sommet des Alpes, à 3 312 m d'altitude, dans le massif de Silvretta, à cheval entre l'Autriche (land de Vorarlberg) et la Suisse (canton des Grisons). Il est le plus haut sommet du land de Vorarlberg.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom original en romanche était Piz Buin Grand qui signifie « grand pic du bœuf ». Un sommet similaire mais plus petit à proximité s'appelle le Piz Buin Pitschen, « petit pic du bœuf », et culmine à 3 255 m.

Géographie[modifier | modifier le code]

La montagne marque la frontière entre le Vorarlberg et le canton suisse des Grisons. À l’ouest se trouve le Petit Piz Buin (3 255 m). Au nord et à l’ouest du Piz Buin s’étend le glacier Ochsentaler. Au nord-est se trouve le glacier Vermunt. Ces deux glaciers situés sur le territoire autrichien sont à l’origine de la rivière Ill qui coule vers le nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 13 septembre 1936, la première croix de sommet du Vorarlberg a été érigée sur le Piz Buin. Le journal chrétien-social Vorarlberger Volksblatt (de) a qualifié cette action hautement symbolique en politique intérieure de « signe que ce pays est et reste chrétien, en dépit de toutes les attaques des "vainqueurs du christianisme" » (il s'agissait des communistes et des nationaux-socialistes) et a décrit le transport de la croix au sommet comme seulement compréhensible par « la foi qui déplace les montagnes »[3].

Le Piz Buin a été gravi pour la première fois le 14 juillet 1865 par Joseph Anton Specht et Johann Jakob Weilenmann, guidés par Jakob Pfitscher et Franz Pöll. Le Piz Buin Pitschen a été gravi trois ans plus tard[4].

Au cours de l'été 2012, une nouvelle croix a été placée au sommet de la montagne par avion à la demande de l'ÖAV, la précédente s'étant dégradée et inclinée[5].

En 2015, cette croix demeurait un symbole fort de la foi chrétienne en des temps difficiles et était interrogée par Stoph Sauter, artiste de Dornbin, à travers une installation[6] montée devant le Vorarlberg museum. Pour l'artiste, l'objet ne suffit pas, il pose la question de la quête du divin, de la quête du sens[3].

Activités[modifier | modifier le code]

Du côté autrichien, on trouve le refuge Wiesbadener Hütte (2 443 m), sur le flanc est de la vallée Ochsental. À partir de ce point, la voie normale prend la direction du sud, sur le glacier Vermunt, puis de l’ouest sur l’arête Wiesbadener Grätle, où l'on traverse le glacier Ochsentaler pour aller vers le passage Buinlücke[7]. Lors de l’ascension, il faut franchir des passages de difficulté de degré II à IV en été (cotation UIAA allemande). Après que le glacier a commencé à fondre à partir de l’an 2000, cette voie est devenue de plus en plus difficile et présente des dangers objectifs. Il a même été question de la condamner à cause des chutes de pierres.

Une autre voie part du refuge Wiesbadener Hütte et mène au passage Buinlücke par le glacier Ochsentaler. Cette ascension est appréciée des skieurs en hiver[8],[9].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

La montagne donne aussi son nom aux produits solaires « Piz Buin » du groupe pharmaceutique Johnson & Johnson. Le chimiste Franz Greiter eut un coup de soleil en 1938 lors de l’ascension du sommet et développa la crème solaire du même nom dans les années suivantes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Visualisation sur BEV.
  2. a et b Visualisation sur Swisstopo.
  3. a et b (de) « „Nicht die geringste Spur früherer Besteigung“ – 150 Jahre Piz Buin », sur thema vorarlberg, (consulté le )
  4. (en) « Piz Buin », sur stringfixer.com (consulté le )
  5. (de) « Neues Gipfelkreuz am Piz Buin aufgestellt », sur OTS.at (consulté le )
  6. (de) « Stoph Sauter - faltershop.at », sur FALTERSHOP (consulté le )
  7. « Piz Buin Grand : Climbing, Hiking & Mountaineering : SummitPost », sur www.summitpost.org (consulté le )
  8. « Piz Buin Grond 3312m », sur www.hikr.org (consulté le )
  9. « Camptocamp.org », sur www.camptocamp.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :