Pison (usurpateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calpurnius Piso.

Pison
Usurpateur romain
image illustrative de l’article Pison (usurpateur)
Pison d'après une gravure de 1553 dans le Promptuarii Iconum Insigniorum
Règne
-
260 (qqs mois) / Thessalie
Période Les « Trente Tyrans »
Précédé par Gallien
Co-empereur -
Suivi de Gallien
Biographie
Nom de naissance Calpurnius Pison Frugi
Naissance ?
Décès v. 260
Épouse -
Descendance -

Lucius Calpurnius Piso Frugi, appelé Pison, est un général romain. Il est l'un de ceux qui usurpent la pourpre impériale sous l'empereur Gallien. Son existence réelle est douteuse en raison de la faiblesse des sources historiques.

Sources[modifier | modifier le code]

L'Histoire Auguste est la seule source documentaire qui mentionne Pison, dans ses passages les moins fiables[1]. Selon André Chastagnol, ce Pison est une invention de l’Histoire Auguste et n'a pas d'existence historique[2]. Le numismate Henry Cohen pour sa part constate l’absence de monnaies frappées au nom de Pison[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon l’Histoire Auguste, Pison est un général romain à qui l’usurpateur Macrien confie la mission d’éliminer Valens un autre compétiteur en Achaïe. Pison échoue, se replie en Thessalie où des soldats de Valens le tuent. L’Histoire Auguste le présente comme vertueux, parent des Calpurnii et affirme qu’on lui aurait décerné à Rome les honneurs divins après sa mort, ainsi qu’une statue avec quadrige sur le futur emplacement des thermes de Dioclétien.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire Auguste, Les Trente Tyrans, Pison
  2. Histoire Auguste, traduction de André Chastagnol, éditions Robert Laffont, 1994, (ISBN 2-221-05734-1), p. 850
  3. Henry Cohen, Description historique des monnaies frappées sous l'Empire Romain, Paris, 1892, [1], tome VI, p. 9