Pippo Delbono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pippo Delbono
Pippo Delbono (in un incontro alla Lomax - Catania) 07.03.10.jpg
Pippo Delbono à la Lomax (Catania, Sicile) en mars 2010
Biographie
Naissance
Nationalité
Italienne
Activités
Autres informations
Site web

Pippo Delbono (né à Varazze, dans la province de Savone, en Ligurie en 1959) est un metteur en scène et acteur de théâtre italien. Il est l'une des figures les plus importantes de la scène théâtrale contemporaine. Il a aussi réalisé quelques films.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pippo Delbono fait ses études à l'école de théâtre de Savone où il rencontre l'acteur argentin Pepe Robledo.

Depuis sa plus petite enfance il a une grande passion pour le théâtre et aime se mettre en scène.

Au début des années 1980 il s'installe au Danemark avec Pepe Robledo. Il participe au groupe Farfa, dirigé par Iben Nagel Rasmussen issu de l'Odin Teatret.

Il revient en Italie et travaille à son premier spectacle Il tempo degli assassini (le temps des assassins) qu'il présente sur scène en 1986 au festival de Sant'Arcangelo. Pendant une tournée en Allemagne Pepe et Pippo rencontrent Pina Bausch et participent à son spectacle Ahnen. L'année suivante ils continuent de jouer Il tempo degli assassini dans le monde entier, que ce soit en Suisse, en Espagne, en Amérique Latine ou en Irak.

En 1989, commencent différents projets, où ils mêlent acteurs et danseurs de différents horizons : Morire di Musica (1989), Il Muro (1990 avec des danseurs de Pina Bausch).

En 1992, ils collaborent avec l'Université de Parme, et commencent à travailler sur Henry V de Shakespeare. Le résultat est original : les participants aux ateliers de théâtre sont insérés dans le spectacle, dans chaque ville où la pièce est représentée.

En 1993, ils s'établissent à Loano (Province de Savone) avec un espace permanent de formation appelé La Danza nel Teatro.

En 1995, la Compagnie donne La Rabbia, spectacle dédié à Pier Paolo Pasolini.

En 1997, ils donnent à Naples le spectacle Barboni. Ce spectacle est né de rencontres avec les internés de l'asile psychiatrique d'Aversa (près de Naples), mais aussi avec des artistes de rue et des chanteurs de rock. Barboni reçoit le Prix spécial Ubu pour la recherche à la frontière entre l'art et la vie et le Prix de la critique 1998. Barboni rencontre un immense succès de par le monde.

L'année suivante, le spectacle Guerra poursuit la recherche commencé avec Barboni avec les mêmes personnes.

En 1999, ils créent Esodo à Modène, en 2000 c'est au tour de Il Silenzio au festival Orestiadi de Gibellina (Sicile).

En 2002, Gente di Plastica est créé à Modène, pièce exubérante sur une musique de Frank Zappa, hommage à Sarah Kane, qui reçoit le Prix Olimpici del teatro en 2003.

En 2003, de retour de Palestine, Pippo Delbono réalise le film Guerra, sélectionné à la 60e Mostra de Venise.

Urlo est créé au Festival d'Avignon en 2004, avec la participation de Giovanna Marini et d'Umberto Orsini.

En 2006, est créé au Teatro Argentina, à Rome, Questo Buio Feroce, un spectacle qui traite de la mort et de la maladie dont souffre le metteur en scène. Mêlant poésie, beauté plastique et musique « cette féroce obscurité » est composée de plusieurs séquences qui apparaissent comme des images arrêtées, des photographies.

En août 2006, il participe au projet Tyerri Salmon comme professeur à un stage intitulé « La danse du corps et des mots » avec de jeunes acteurs de 5 pays européens sous la direction artistique de Franco Quadri.

Le , il présente à Spolète (Ombrie) l'opéra Obra Maestra, un projet inédit de Frank Zappa écrit par le Vénitien Giovanni Mancuso, sur un livret de Pilar Garcia.

En 2008, il crée La Menzogna dont la première a lieu à Turin.

En juin 2009, Pippo Delbono réalise son premier long métrage, un documentaire intitulé Grido. il évoque la folie, sa rencontre avec son acteur fétiche Bobo (un homme sourd et muet qu'il a rencontré dans un hôpital psychiatrique alors qu'il y vivait depuis quarante-cinq ans) et le sens de ce compagnonnage qui les lie.

Son dernier spectacle, Dopo la Battaglia, rencontra un grand succès lors de sa tournée en France en 2013.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Il tempo degli assassini (1987)
  • Morire di musica (1989)
  • Il Muro (1990)
  • Enrico V (1992)
  • La rabbia (1995)
  • Barboni (1997)
  • Itaca (1998))
  • Guerra (1998)
  • Her bijit (1999)
  • Esodo (1999)
  • Il silenzio (2000)
  • Gente di plastica (2002)
  • Urlo (2004)
  • Racconti di Giugno (2005)
  • Questo Buio Feroce (2006)
  • Obra Maestra (2007)
  • La Menzogna (2008)
  • Amore e carne (2011)
  • Rosso Bordeaux (2011)
  • Dopo la battaglia (2011)
  • Erpressung / Ricatto (2012)
  • Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni (2012)
  • Orchidee (2013)
  • Vangelo (2017)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Corps de l'acteur, six entretiens romains avec Hervé Pons, Éditions Les Solitaires Intempestifs, 2004
  • Mon théâtre, Actes Sud, 2004
  • Récits de juin, [Racconti di giugno], Actes Sud, 2008

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Guerra
  • 2006 : Grido
  • 2009 : Blue Sofa (court métrage)
  • 2009 : La paura
  • 2011 : Amore carne
  • 2013 : Sangue
  • 2017 : Vangelo (l'evangile)
  • 2017 : La visite-Versailles (documentaire)

Acteur[modifier | modifier le code]

2013 Cha cha cha de Marco risi 12014 : United Passions de Frédéric Auburtin

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]