Pinceau à aquarelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
palettes à godets, tubes d'aquarelle pateuse et pinceaux à aquarelle

Le pinceau à aquarelle est un pinceau utilisé dans la technique de l'aquarelle, généralement constitué de poils de petit-gris (un écureuil) ou de poney.

Les pinceaux les plus recherchés, mais aussi les plus chers sont en poils de martre.

Le manche est généralement en bois, et les poils sont attachés au pinceau à l'aide d'une virole constituée généralement de plumes d'oies serrées par des fils de métal (non ferreux) noués par torsion. Il est de plus en plus fréquent de trouver du plastique transparent en remplacement de la plume d'oie dans les pinceaux d'étude et bas de gamme.

Poils[modifier | modifier le code]

Le poil de petit-gris (de l'écureuil du même nom), dont la capillarité reste insurpassée, est le plus adapté.

Les poils de petit-gris retiennent mieux l'eau que les poils de poney.

Le poil de martre, souple et nerveux, est apprécié pour sa trempe et la finesse de sa pointe. La meilleure qualité est la variété de martre Kolinsky, en réalité vison de Sibérie.

Le poils des pinceaux utilisés en Extrême-Orient, ne proviennent pas des mêmes animaux, et les propriétés sont légèrement différentes.

Les pinceaux en fibres synthétiques souples, moins absorbants mais d'une bonne élasticité, sont utiles pour poser les fonds et ouvrir les blancs.

Forme[modifier | modifier le code]

Les pinceaux sont le plus souvent pointus, avec un « ventre » permettant de tracer ou d'enduire avec une assez grande quantité de couleur.

Les pinceaux destinés à la Calligraphie extrême-orientale, côniques, peuvent aussi être utiles à l'aquarelle.

Les brosses plates servent à mouiller ou peindre de grandes surfaces.

Pinceau à recharge d'eau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stylo-pinceau.

Il existe de nos jours des pinceaux à recharge d'eau. Lors de leur apparition, ces pinceaux étaient de deux types :

  • Le type japonais fait de poils synthétiques et muni d'une recharge souple, que l'on peut presser entre les doigts pour obtenir plus d'eau. Ces pinceaux ont l'avantage d'un dosage plus intuitif de l'eau, mais le désavantage d'un moins bon contact des poils avec le support.
  • Le type chinois, dont la recharge est munie d'une vis sans fin : on trempe sa partie velue dans l'eau et on le recharge en tournant le manche, l'aspiration absorbe l'eau et la retient de façon assez fiable. On dose la quantité d'eau en tournant plus ou moins le manche; c'est moins intuitif que par la pression. Ces pinceaux ont l'avantage d'être faits de poils d'animaux, conférant une meilleure application de la peinture.

Un pinceau à recharge s'utilise différemment du pinceau traditionnel avec un récipient d'eau. Le flux d'eau venant de la réserve dilue l'aquarelle prise au godet au fur et à mesure qu'on passe le pinceau sur le papier ; et seul un pinceau sec peut retirer, en la pompant, un excès de peinture humide. Les pinceaux à réserve d'eau peuvent s'utiliser seuls pour des croquis colorés rapides, ou en complément des pinceaux classiques et des godets.

Notes et références[modifier | modifier le code]