Pince-monseigneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une pince-monseigneur est une pince coupante avec un long manche servant à couper les pièces de métal à forte section.

Désignation[modifier | modifier le code]

Image d'un Pied de Biche
Un pied-de-biche, parfois confondu avec une pince-monseigneur

Selon la région, l'usage ou la discipline dans laquelle elle est employée, le terme « pince-monseigneur » est fréquemment utilisé pour désigner d'autres outils, notamment :

  • la barre-à-mine, qui peut paraître semblable en plus grand, mais qui est avant tout un outil de frappe ; elle est nommée tout simplement « pince » chez le tailleur de pierre, tandis que chez le mécanicien (ou garagiste), elle est tantôt une « pince-monseigneur », tantôt une « pince-levier » ;
  • la pince coupe-boulon ou pince de ferrailleur, qui est en fait une pince coupante de grande dimension ;
  • le pied-de-biche.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

C'est un outil utilisé par les cambrioleurs pour forcer les portes. Le terme Monseigneur était un titre honorifique donné à des dignitaires qui avaient donc accès à ce qu'ils désiraient. De là a découlé l'idée que devant ces éminents individus, toutes les portes s'ouvrent.

Utilité[modifier | modifier le code]

La pince-monseigneur est avant tout un levier, qui sert à soulever, à ripper (déplacer), à forcer ou à démolir. Un de ses usages les plus systématiques c'est-à-dire éventuellement répétitifs était à l'origine le déchaussage de clous de charpente. Un autre usage primaire des outils de type levier appelés pinces est d'utiliser la force de levier pour imposer une forte tension à un revêtement souple, comme une bâche ou une tapisserie, que l'on clôt en place ensuite par clouage, par agrafage, ou par un autre moyen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources externes[modifier | modifier le code]