Pincé (Sarthe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pincé (commune))

Pincé
Pincé (Sarthe)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Intercommunalité Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe
Maire
Mandat
Nicole Foucault
2020-2026
Code postal 72300
Code commune 72236
Démographie
Gentilé Pincéen
Population
municipale
191 hab. (2019 en diminution de 2,05 % par rapport à 2013)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 47′ 49″ nord, 0° 22′ 52″ ouest
Altitude Min. 21 m
Max. 53 m
Superficie 5,76 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Sablé-sur-Sarthe
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Sablé-sur-Sarthe
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Pincé
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Pincé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pincé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pincé

Pincé ou Pincé-sur-Sarthe, est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 191 habitants[1] (les Pincéens, les Petits Pain-céens, ou les Pincettes pour les plus jeunes).

La commune fait partie de la province historique de l'Anjou (Baugeois)[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Située le long de la Sarthe, la commune dispose d'un emplacement privilégié malgré l'absence de commerces.

Pourtant, Pincé n'en demeure pas moins dynamique et pleine de surprise. La salle des fêtes habrite les souvenirs de nombreux anniversaires, mariages, enterrements et autres évènements de la vie de campagne. Le golf a proximité et le centre aquatique sont les points de repères majeurs du villages.

Communes limitrophes de Pincé
Solesmes
Saint-Denis-d'Anjou (Mayenne) Pincé Courtillers
Précigné

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • La forêt de Pincé.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Pincé est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Sablé-sur-Sarthe, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 39 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (50,9 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (48,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (50,9 %), prairies (29,5 %), terres arables (14,6 %), zones agricoles hétérogènes (5 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Autrefois Pinsé, puis Pincé ou Pincé-sur-Sarthe[10], l’église et la paroisse dépendaient de l'abbaye Saint-Aubin d'Angers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pincé faisait partie de la sénéchaussée angevine de La Flèche et de l'ancienne province d'Anjou.

Au début du XVIIIe siècle, la seigneurie de Pincé fut rattachée au marquisat de Sablé[Note 3].

Sous l'Ancien Régime, la paroisse était rattachée à la terre d'élection de La Flèche.

Lors de la Révolution française, la paroisse fut, comme toutes celles de la sénéchaussée de La Flèche, rattachée au nouveau département de la Sarthe.

En 1801, lors du Concordat, la paroisse fut détachée du diocèse d'Angers pour celui du Mans.

Autrefois, la boulangerie de Précigné venait distribuer son pain dans la commune, la baguette au camion.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Armes de Pincé

Les armoiries de Pincé se blasonnent ainsi :
Écartelé : au premier et au quatrième de gueules à la bande de menu-vair à plomb accompagnée de deux étoiles d'or, au deuxième et au troisième d'or à la couleuvre d'azur ondoyante en pal[11].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
    M. Lancelot    
? 1995 Christiane de Maussion DVD  
juin 1995 mars 2001 Raymond Derouet    
mars 2001 mars 2008 Henri Fritsche    
mars 2008[12] mai 2020 Lydie Pasteau SE Retraitée de l'enseignement
mai 2020[13] En cours Nicole Foucault SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2019, la commune comptait 191 habitants[Note 4], en diminution de 2,05 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,46 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
218174204226233199192221211
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
254228221230211214204192172
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
172169170151166159133147136
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
151117107171192187199196197
2014 2019 - - - - - - -
196191-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village repose grandement sur son attractivité touristique, son équipe de football et son terrain de pétanque.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Forêt de Pincé.
  • L'église
  • Les belles demeures
  • Le golf
  • Le barrage
  • Le stade de football
  • Le centre aquatique

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Aubin.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

La fête du village est le centre de la vie communale. A celle-ci s'ajoute la fête des voisins et l'occasionnel comice agricole, tous rapportés dans la Gazette mensuelle: la "Pincé d'Infos".

Jean-Pierre Coffe a été le « parrain des poules » dans la ville en [19].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean de Pincé (1480-1538), seigneur de Pincé, lieutenant criminel de la sénéchaussée d'Angers et maire de la cité d'Angers.
  • On raconte qu'un individu avait pour habitude de se promener à vélo, avec pour seul vêtements ses chaussures, en forêt.
  • L'ancien Premier Ministre François Fillon peut être aperçu en train de faire son footing dominical

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Sablé était tenu par la famille Colbert, dont Pincé reprit en partie les armes.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2019.
  2. Claude-Marin Saugrain, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne et de la Nouvelle France, vol. 2, , p. 1129
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Sablé-sur-Sarthe », sur insee.fr (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Dictionnaire statistique de la Sarthe sur Google livres
  11. « Pincé Sarthe », sur GASO, la banque du blason (consulté le ).
  12. « Lydie Pasteau élue maire pour un 1er mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  13. « Municipales à Pincé. Nicole Foucault porte l’écharpe de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  18. « Église Saint-Aubin », notice no PA72000028, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « J.-P. Coffe, parrain des poules de Pincé », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]