Pinacle (géologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Sphynx, célèbre pinacle dolomitique dans le cirque de Mourèze (Hérault).
Le champ de pinacles vu du fond du cirque de Mourèze.

Un pinacle (pinnacle en anglais, festnadel ou felsturm, en allemand) est, en géologie et géomorphologie, une tour naturelle ou une aiguille surmontant un relief, dominant un plateau, une pente, ou émergeant de la mer.

Les pinacles donnent des reliefs qui surprennent par leurs arrangements défiant les lois de l'équilibre (typiquement les champignons de pierre) et leurs formes qui ont fécondé l'imaginaire populaire, d'où leurs microtoponymes et leur association à des légendes locales[1],[2].

Formation des pinacles[modifier | modifier le code]

La formation des pinacles a des origines diverses selon les sites et les minéraux qui les composent : granit, grès, calcaire, tuf...

Exemples de pinacles[modifier | modifier le code]

Le terme « pinacle » (ou « pinnacle » en anglais) se retrouve ainsi dans de nombreux toponymes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Martzluff (dir.), Roches ornées, roches dressées, Presses universitaires de Perpignan, , p. 299-314.
  2. Jean Abelanet, « Légendes et folklore rupestres des Pyrénées-Orientales », Folklore, no 116,‎ , p. 2-7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]