Pilote de guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pilote de guerre
Auteur Antoine de Saint-Exupéry
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Gallimard
Collection folio
Date de parution
Illustrateur Bernard Lamotte
Nombre de pages 222
ISBN 207025660X
Chronologie

Pilote de guerre est un roman de l'écrivain français Antoine de Saint-Exupéry alors exilé à New York. Ayant pour mission de faire entrer les Américains dans la guerre, il rappelle aux Américains dans cette œuvre combien la bataille de France avait été dure, avant de publier un an plus tard le conte poétique et philosophique Le Petit Prince[1].

Paru tout d'abord aux États-Unis en français et en anglais sous le titre Flight to Arras le 20 février 1942, le récit bouleverse les Américains et leur permet de comprendre qu'avant d'être écrasée sous la botte allemande, la France s'est courageusement battue, notamment son armée de l'air que beaucoup ont considérée comme « absente » du ciel en mai et juin 1940. En France, le gouvernement de Vichy n'accepte d'éditer le livre qu'à 2 100 exemplaires. Il est attaqué par les pétainistes et la censure allemande décide de le retirer de la vente en février 1943[2]. Malgré cette interdiction, des éditions clandestines circulent : Pilote de guerre se lit sous le manteau.

Pourtant, cet ouvrage, plus qu'un appel aux Américains, constitue un récit de la défaite qui se veut à l'opposé de la mythologie du gaullisme de guerre. Saint-Exupéry y fustige un sauveur autoproclamé, en qui il voit un "candidat dictateur" qui prétend incarner la France sans assumer la responsabilité de la défaite: "Le chef est celui qui prend tout en charge. Il dit :"J'ai été battu."Il ne dit pas:"Mes soldats ont été battus.". Sans avaliser le régime de Vichy, Saint-Exupéry refuse de condamner l'armistice et de se désolidariser de la défaite: "Si j'accepte d'être humilié par ma maison, je puis agir sur ma maison. Elle est de moi, comme je suis d'elle. Mais si je refuse l'humiliation, la maison se démantibulera comme elle voudra, et j'irai seul, tout glorieux, mais plus vain qu'un mort.". En décembre 1943 de Gaulle interdit la publication du livre en Algérie . Pilote de guerre est donc interdit à la fois par les nazis et par les gaullistes ce qui ne fait que fortifier le dédain de Saint-Exupéry envers ceux qu'il appelle "les super-patriotes".

Ce récit d'une mission effectuée par Saint-Exupéry dans le ciel du Nord de la France (synthèse des missions du 23 mai 1940 et du 6 juin 1940) avec son Bloch MB.174 permet à l'auteur d'appeler le lecteur à une réflexion sur la guerre et le rôle de l'homme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alban Cerisier, « Le Petit Prince a 70 ans ! », émission Au cœur de l'histoire sur Europe 1, 22 avril 2013
  2. Philippe Burrin, La France à l'heure allemande 1940-1944, Seuil 1995, p. 245-244

Liens internes[modifier | modifier le code]