Pilatus P-4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pilatus P-4[1]
Image illustrative de l’article Pilatus P-4
Maquette du Pilatus P-4.

Constructeur aéronautique Drapeau : Suisse Pilatus Aircraft
Type Avion de tourisme
Premier vol 1948
Date de retrait 1957
Nombre construit 1
Motorisation
Moteur 1 Lycoming O-435
Puissance 190 ch
Dimensions
Envergure 11,85 m
Longueur 8,6 m
Hauteur 2,5 m
Surface alaire 20,9 m2
Nombre de places 5 (1 pilote - 4 passagers)
Réservoirs 230 L
Masses
Masse à vide 910 kg
Masse maximum 1500 kg
Performances
Vitesse de croisière 152 km/h
Vitesse maximale (VNE) 245 km/h
Plafond 5000 m
Vitesse ascensionnelle 4,5 m/s
Distance franchissable 1000 km

Le Pilatus P4 est un avion de tourisme, construit en Suisse en 1948. Il fut présenté au Salon aéronautique de Grenchen.

Conception[modifier | modifier le code]

Il est doté d'une aile haute, comme les Cessna du même type à l'époque. C'est un monoplan monomoteur à aile haute haubanée à ossature en bois entoilée. Le fuselage est en tubes métalliques entoilés. Le pilote est placé en position centrale et la cabine est équipée d'une grande porte à double battants. Elle peut recevoir 4 passagers et 280 kg de bagages ou de fret. Les sièges peuvent être enlevés et le Pilatus P-4 se transforme en avion-cargo pouvant transporter 430 kg de courrier ou de marchandises[2]..

Il était équipé à l'origine d'un moteur Lycoming GO-435 de 190 ch, qui fut remplacé peu après par un Lycoming GO-435-C2A de 240 ch. Il était doté d'une hélice à pas variable de marque Aeromatic. Le train d'atterrissage fixe était de type classique, avec roulette de queue[2].

Les options prévues étaient les suivantes : atterrisseur à skis, flotteurs, civières pour le transport de deux blessés, trappe ventrale pour la photographie aérienne, réservoir dans la cabine pour l'épandage d'insecticide[2].

Engagements[modifier | modifier le code]

L'appareil fut exposé au XVIIIe Salon de l'aéronautique de Paris en 1949, sous la verrière du Grand Palais. Malheureusement l'activité grandissante de maintenance de Pilatus au profit des Troupes d'aviation suisses empêcha la fabrication en série du P-4. Le prototype continua toutefois à voler durant plusieurs années. Il servit à des évacuations sanitaires. Il fut endommagé sur un glacier des Alpes suisses au cours d'un sauvetage en montagne, ce qui mit un terme à sa carrière[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leonard Bridgman, Jane's All The World's Aircraft 1951–52, Londres, Sampson Low, Marston & Company, Ltd,
  2. a b c et d Alain Genève, « 50 ans d’activités aéronautiques au pied du mont Pilatus », Le Fana de l’Aviation, no 241,‎ , p. 5.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Genève, « 50 ans d’activités aéronautiques au pied du mont Pilatus », Le Fana de l'Aviation, no 241,‎ , p. 5.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]