Pigeon John

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pigeon John
Surnom MC Pigeon
Nom de naissance John Kenneth Dunkin
Naissance (43 ans)
Omaha, Nebraska, Drapeau des États-Unis États-Unis[1]
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground[2]
Instruments Voix
Années actives Depuis 2001
Labels Syntax, Basement Records, Quannum Projects
Site officiel pigeonjohn.com/

Pigeon John, de son vrai nom John Kenneth Dunkin, né le à Omaha dans le Nebraska, est un rappeur américain. Il réside à Los Angeles[2]. Il est membre du collectif L.A. Symphony[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John Kenneth Dunkin (changé plus tard en Dust) est né à Omaha, dans l'État du Nebraska[1]. Sa famille déménage dans l'État de Californie, à Inglewood, alors qu'il est âgé de cinq ans. Métis, John ne trouve sa place ni à Omaha, ville majoritairement blanche, ni à Inglewood, majoritairement noire. Il déménage ensuite à Hawthorne en Californie où il étudie à l'université.

John compose sa première chanson intitulée Inglewood Skater's Dream. À l'âge de 12 ans puis, adolescent, il commence à se produire sur de scènes ouvertes. Il enregistre, sous le nom de scène de MC Pigeon, un titre intitulé Judge Not avec l'artiste LPG sur l'album The Earthworm en 1995. Pigeon John explique que son nom de scène lui a été attribué par Jésus : « Il m'a jeté un pigeon mort [...] Et voilà comment ça s'est passé, le pigeon a commencé à se débattre violemment puis à voler. Je crois pas que j'avais le choix... c'était 'pigeon' ou meurs[4]. » Plus tard, il explique avoir discuté, avant cet événement, avec un ami qui lui proposait le nom de « Chicken John », inspiré du personnage de la série américaine Roots. La mère de son ami clame par la suite que l'image d'un pigeon lui irait mieux et qu'il devrait plutôt se surnommer Pigeon John[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, Pigeon John forme un duo avec son ami B-Twice nommé Brainwash Projects[6]. Brainwash Projects compose le morceau Muchas Muchachas publié sur la compilation de rap chrétien Sanktifunctafyd éditée par N-Soul Records en 1995. Puis un album intitulé The Rise and Fall of Brainwash Projects sur le label indépendant Jackson Rubio[7]. Pigeon John et B-Twice rencontrent d'autres rappeurs dont KarateE! Mouseet forment le collectif L.A. Symphony qui compte parmi ses membres les Halieyoos Fishermen (Sharlok Poems, Trendi M.C., and J-Beits aka Great Jason), The Eternals (Cookbook & Uno Mas), Paul « Coy » Allen, et Flynn Adam Atkins. Pigeon John délaisse ensuite le collectif pour une carrière solo.

Entre 1997 et 2000, Pigeon John enregistre son premier album Is Clueless publié en 2001 par The Telephone Company et réédité en 2002 par The Telephone Company/Syntax Records avec trois nouveaux titres. Cet album est suivi en 2003 par Is Dating Your Sister et en 2005 par Pigeon John Sings the Blues. En 2006 Pigeon John publie son quatrième album solo intitulé And the Summertime Pool Party qui reçoit de nombreuses critiques positives[8].,[9],[10]. Pigeon John forme ensuite avec Flynn, du collectif L.A. Symphony, le groupe Rootbeer qui en 2009 publie l'EP Pink Limousine[11].

En 2010 sort le cinquième album solo intitulé Dragon Slayer[12],[13]. Le premier single The Bomb est utilisé pour des publicités pour Volkswagen[14]. Dernièrement ce single a été utilisé dans le trailer du jeu Dead Island 2. John participe également à l'album Tetra du groupe C2C sorti en 2012 avec le titre Because of You et il les rejoint sur scène pour plusieurs dates de leur tournée en Europe[15]. Son nouvel album All the Roads, réalisé avec Général Elektriks, est publié le 23 septembre 2014 en France, où il est venu faire une tournée de 10 concerts, dont une date à la Boule Noire de Paris pour le Mama Event le 15 octobre 2014[16]. Pour le single Boomerang, Pigeon John est allé à New York tourner un clip avec 20syl (du groupe C2c) et le réalisateur Romain Laurent. Le clip met en scène un timelapse impressionnant et des plans aériens tournés au drone[17].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié à l'auteur Harmony Dust avec qui il a eu une fille nommée Johnny Ella, entre 2002 et 2010[18],[19].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Is Clueless
  • 2003 : Is Dating Your Sister
  • 2005 : Sings the Blues
  • 2006 : And the Summertime Pool Party
  • 2010 : Dragon Slayer[20]
  • 2014 : All The Roads (version européenne)[21]

Compilations et apparitions[modifier | modifier le code]

  • Featuring Pigeon John
  • Featuring Pigeon John 2
  • 2012 : Because of You (auteur, interprète)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Life Goes On
  • 2003 : Originalz
  • 2003 : Is Clueless
  • 2004 : Nothing Without You b/w Sleeping Giants
  • 2011 : The Bomb
  • 2014 : Champagne on my Shoes
  • 2014 : Boomerang (feat. 20syl)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Matt Kettmann, « Pigeon John », Santa Barbara Independent,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  2. a et b (en) Dan Thomas, « Hip-hop star Pigeon John at Whiskey Dick's on Friday », sur Tahoe Daily Tribune,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  3. (en) Josh Langhoff, « Pigeon John: Dragon Slayer », sur PopMatters,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  4. (en) Anti, « LAist Interview: Pigeon John », LAist,‎ (consulté le 1er décembre 2007).
  5. (en) Anti, « Jordan, Jesse, Go!: Conventions »,‎ .
  6. (en) (en) Mark Allan Powell, Encyclopedia of Contemporary Christian Music, Peabody, Massachusetts, Hendrickson Publishers,‎ (ISBN 1-56563-679-1), « Brainwash Projects », p. 105
  7. (en) Internet Archive, « The Rise and Fall of the BRAINWASH PROJECTS », sur Jackson Rubio (consulté le 25 mars 2015).
  8. Sullivan, Kate, « L.A. Music '06: Welcome to Indie Land: Retro-Futuristic Postmodern House Party », sur LA Weekly,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  9. (en) (8 juin 2006) LA Weekly.
  10. (en) (octobre 2006). VIBE Magazine
  11. « Mired mp3 Download page »,‎ .
  12. (en) I.G.O.D., « Pigeon John Will Slay Some Dragons This October », sur the9elements,‎ (consulté le 11 août 2012).
  13. (en) « Album Review: Dragon Slayer By Pigeon John - Christian Rock 20 », sur thechristianrock20.com (consulté le 11 août 2012).
  14. Posted Oct 6th 2010 7:15PM by Alvin Blanco Comments, « Pigeon John Music Showcased in Volkswagen Ad », The Boombox,‎ (consulté le 11 août 2012).
  15. « C2C à Lyon », sur laboiteamusiqueinde,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  16. « Mama Event (programme) », sur Mama Event (consulté le 25 mars 2015).
  17. « Pigeon John dévoile son nouveau clip Boomerang en feat avec 20syl », sur canalstreet.canalplus.fr,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  18. (en) « Important Announcement | Treasures », sur iamatreasure.com (consulté le 11 août 2012).
  19. (en) « News - Q&A: Pigeon John (plus podcast!) », sur FILTER Magazine,‎ (consulté le 11 août 2012).
  20. « Pigeon John - Dragon Slayer », sur iTunes (consulté le 25 mars 2015).
  21. « Pigeon John - All The Roads », sur iTunes (consulté le 25 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]