Pietro della Vecchia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pietro della Vecchia
Pietro della Vecchia - The palm reader.jpg
Naissance
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Venise ou VicenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Maîtres
Lieux de travail

Pietro della Vecchia ou Pietro della Vècchia, appelé à tort Pietro Muttoni (Vicenza, 1603 - Venise, ), est un peintre vénitien de l'époque baroque et un représentant de l'école vénitienne. Il travailla dans de nombreux genres et créa des pièces d'autel, des portraits, des scènes de genre et des caricatures. Il créa également des pastiches d'oeuvres des principaux peintres italiens du XVIe siècle. Della Vecchia fur recherchée en tant qu'expert d'art et fit des valuations d'œuvres d'art. Il travailla la majeure partie de sa vie à Venise, sauf pour un bref séjour à Rome.[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro della Vecchia étudia auprès d'Alessandro Varotari (Il Padovanino), duquel il hérita l'intérêt pour la peinture vénitienne du XVIe siècle en particulier de celle du Titien et de Giorgione.

Reconnu pour l'habilité avec laquelle il reproduisait le style des maîtres du XVIe siècle[2], il est aussi reconnu comme peintre de scènes de genre et de portraits.

En tant que peintre officiel de la République de Venise, il reçut commande pour la réalisation des cartons des mosaïques de la basilique Saint-Marc, qui l'occupa de 1640 à 1673.

Il épousa l'artiste peintre Clorinda Renieri, fille du peintre et commerçant d'art flamand Nicolas Régnier, avec lequel della Vecchia entretenait des rapports d'affaires dans ce domaine.

Pietro della Vecchia mourut le et fut enterré dans l'église San Canciano à Venise.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En Allemagne
En Autriche
En Espagne
Aux États-Unis
En France
En Italie
En Russie
En République tchèque

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) B. Aikema, Pietro Della Vecchia and the Heritage of the Renaissance in Venice, Florence, 1984.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Aikema, Pietro Della Vecchia, in: Dizionario Biografico degli Italiani, Volume 37 (1989), en Italien
  2. Marco Boschini, son contemporain, fit son éloge comme « simia di Zorzon », (imitateur du Giorgione)
  3. Homme dégainant une épée
  4. Le Christ et la femme adultère
  5. « Le denier de César », notice no 000PE020333, base Joconde, ministère français de la Culture
  6. Renaissance du Musée de Brest, acquisitions récentes : [exposition], Musée du Louvre, Aile de Flore, Département des Peintures, 25 octobre 1974-27 janvier 1975, Paris, , 80 p.
  7. « La leçon de géométrie », notice no M0347000378, base Joconde, ministère français de la Culture
  8. « Le Devin Tirésias se métamorphosant en femme », notice no 07430005118, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. Portrait d'Aloisio Garzoni

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]