Pietro Tempestini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tempestini.
Pietro Tempistini
Verdi-1899.jpg

Portrait photographique de Giuseppe Verdi
en 1899 à Montecatini Terme

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres activités
Œuvres réputées
Photographies de Giuseppe Verdi et de son entourage en villégiature à Montecatini Terme
Terrasse de café à Montecatini.

Pietro Tempestini est un photographe italien né au XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro Tempestini est un photographe actif entre les années 1880 et la deuxième décennie du XXe siècle[1]. Il exerce son activité en Ligurie et en Toscane à partir de ses studios et sans doute de studios de photographes associés dont les adresses sont mentionnées sur le support cartonné de ses photographies : La Spezia (Corso Garibaldi, angolo Corso Cavour, piano terreno), Viareggio (via della Pineta, n° 93 bis), Pontedera (piazza delle Merci 16), mais aussi Rome (piazza della Molara 55). Il est également un photographe itinérant suivant sa clientèle désireuse de posséder des portraits photographiques sur ses lieux de villégiature selon le mouvement de mode né à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle, notamment à la station thermale de Montecatini Terme[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses œuvres les plus connues sont les portraits photographiques du compositeur d'opéra romantique italien Giuseppe Verdi, seul[3],[4],[5], en compagnie de l'un de ses interprètes comme Francesco Tamagno[6] ou autour de la table de la locanda maggiore avec ses amis les cantatrices Teresa Stolz et Giuseppina Pasqua (en), le docteur Pietro Grocco et le chef d'orchestre Leopoldo Mugnone (en)[7] ou encore lors d'une rencontre avec le chef de chœur de la chapelle Sixtine Domenico Mustafà au Tettuccio[8],[9], lors des séjours du musicien à Montecatini Terme.

Technique[modifier | modifier le code]

La mode étant, dans la deuxième moitié du XIXe siècle à la photo-carte de visite, il développe cette activité sur papier albuminé[2].

Rétrospective[modifier | modifier le code]

La commune de La Spezia organise en 2016 aux Archivi e Biblioteca della documentazione fotografica e multimediale « Sergio Fregoso » une rétrospective de l'œuvre de Pietro Tempestino[1].

Influence[modifier | modifier le code]

L'artiste peintre vénitienne Bice Lombardini s'est vraisemblablement inspirée de ses photographies pour réaliser le portrait de Giuseppe Verdi conservé au musée des instruments du conservatoire (it) de Turin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pietro Tempistini », La Spezia culturale, Archivi Multimediali « Sergio Fregoso » (lire en ligne)
  2. a et b Leone di Rossella (dir), catalogue de l'exposition Il Museo di Roma racconta la città, Museo di Roma, Comune di Roma, Sovraintendenza ai beni culturali, Rome, Gangemi Editore, 2006, 424 p. (ISBN 88-492-0274-1) (ISBN 978-88-492-0274-8) opac.sbn.it (lire en ligne)
  3. « Giuseppe Verdi ritratto a mezzo busto, frontalmente », Pietro Tempestini, La Spezia, août 1899 (internetculturale.sbn.it)
  4. « Giuseppe Verdi ritratto a figura quasi intera, con parasole in mano », Pietro Tempestini, La Spezia, août 1899 (internetculturale.sbn.it)
  5. « Giuseppe Verdi ritratto a mezzo busto, frontalmente », Pietro Tempestini, La Spezia, entre 1891 et 1900 (internetculturale.sbn.it)
  6. « Giuseppe Verdi e Francesco Tamagno durante un soggiorno a Montecatini Terme », Pietro Tempestini, La Spezia, août 1899 (internetculturale.sbn.it)
  7. « Verdi e amici a Montecatini alta, presso la Locanda Maggiore. Seduti (da sinistra) Giuseppina Pasqua, il Professor Grocco, Teresa Stolz, Giuseppe Verdi, Leopoldo Mugnone, la Signora Mugnone. In piedi (da sinistra) Beppino, domestico di Verdi e Astorre Gia », Pietro Tempestini, La Spezia, août 1899 (internetculturale.sbn.it)
  8. « Giuseppe Verdi circondato da un gruppo di persone presso Il Tettuccio di Montecatini Terme », Pietro Tempestini, La Spezia, août 1899 (internetculturale.sbn.it)
  9. « Verdi Giuseppe e Mustafà, maestri di musica in conversazione », Pietro Tempestini, détail de la photographie précédente, datée ici de 1896 (bibliomediateca.santacecilia.it)