Pietro Rotari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Marie-Josèphe d'Autriche, épouse du roi Auguste III de Pologne (1755)

Pietro Rotari ou Pietro Antonio Rotari (Vérone, 1707 - Saint-Pétersbourg, 1762) est un graveur et peintre italien qui fut actif au XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro Rotari (Pietro Antonio Rotari), a été d'abord l'élève à Vérone, du graveur Van Auden-Aerdt et d'Antonio Balestra avant de se rendre à Venise (1725-1727) et à Rome dans l'atelier de Francesco Trevisani (1727 et 1731) et enfin à Naples auprès de Francesco Solimena.

En 1735, il rentra à Vérone où il ouvrit sa propre école de peinture.

Par la suite il se rendit à Vienne Munich et à Dresde où il se spécialisa dans la peinture de bustes de femmes très en vogue auprès des familles royales.Il peint des oeuvres

En 1756 il se fixa à Saint-Pétersbourg auprès de la cour de Russie, jusqu'à sa mort en 1762.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Saint François Borgia, Castelvecchio, Vérone.
  • Le Sacrifice d'Iphigénie, palais Paletta, Vérone.
  • Portraits de la famille de l'Électeur de Saxe, roi de Pologne, Auguste III (1755), Dresde.
  • Vingt-deux portraits, pavillon chinois d'Oranjenbaum.
  • Saint Sébastien (1725), San Francisco De Young Museum, San Francisco.
  • Alexandre le Grand et Roxane(1756), Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie
  • Quatre Martyrs (1745), retable,église de l'Ospedale di San Giacomo, Vérone.
  • Jeune Femme assise tenant un éventail,
  • Portrait de Catherine II,
  • Jeune Fille dormant,
  • Jeune Femme,
  • Jeune Fille écrivant une lettre d'amour (1755),
  • Portrait du prince Albert de Saxe (1755).
  • Portrait de femme
  • "Portrait de Fanciulla, pastel, 31x39, collection privée

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maria Farquhar, Biographical catalogue of the principal Italian painters, Ralph Nicholson Wornum,‎ 1855 (réimpr. Woodfall & Kinder, Angel Court, Skinner Street, Londres, numérisé par Googlebooks d'Oxford University le 27 juin 2006), 158 p. (présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]