Pietro Ricchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pietro Ricchi né à Lucques en Toscane en 1606, mort à Udine en Frioul-Vénétie julienne, le 15 août 1675) est un peintre italien itinérant de la période baroque actif au XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro Ricchiest né à Lucques en 1606, il se forme à Florence auprès de Domenico Passignano, à Bologne et à Rome. Il commence une carrière prometteuse en France où il séjourne de 1630 à 1634, avant de retourner précipitamment en Lombardie vers 1635. Il travaille à Milan, Brescia, Bergame et Trente jusqu'en 1652, avant de s'installer à Venise jusqu'en 1662, puis à Vicence et Padoue, pour finir à Udine. Faute de repères surs, la chronologie de ses œuvres est difficile à établir, et son style varie en fonction des commandes : fresques, tableaux de chevalet, portraits, scènes de bataille, de style tantôt avec des références maniéristes, tantôt ténébriste, tantôt clair et coloré[1].

Il a été en outre élève de Guido Reni.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En 1632-1633 à ses débuts, il exerce en France, il peint les fresques du château de Fléchères à Fareins (Ain), ainsi que celles du château de Bagnols (Rhône).
Quelques fresques du château de Fléchères :

  • Il a peint un retable de l' église de San Francesco à Lucques.
  • La reine Tomiri brandissant la tête de Ciro, collection particulière.
  • Deux bergères, collection particulière.
  • Lot et ses sœurs, collection particulière.
  • Conception de la Vierge, Église de San Pietro in Lucone, commune de Polpenazze, province de Brescia.

Postérité[modifier | modifier le code]

Ricchi est redécouvert par H. voss en 1951. Une exposition lui est consacrée à Milan du 5 octobre 1996 au 15 janvier 1997[1].

Par ailleurs, des travaux de restauration au château de Fléchères en France permettent la remise à jour d'un ensemble de fresques réalisées dans sa jeunesse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b le Pas de Sécheval 1998, p. 108

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Christophe Stuccilli, « Pietro Ricchi à Lyon : les fresques du château de Fléchères », Revue de l’Art, n° 138, 2002-4, p. 63-70.
  • Jean-Christophe Stuccilli, « Un élève de Guido Reni au service du prévôt des marchands de Lyon : Pietro Ricchi et les fresques de l'appartement ouest du château de Fléchères », Bulletin de la Société historique, archéologique et littéraire de Lyon, T. XXXII (2002), 2004, p. 161-184.
  • Farquhar, Maria (1855). Ralph Nicholson dans Wornum: catalogue des notices biographiques des principaux peintres italiens. Woodfall & Kinder, Angel Cour, Skinner Street, Londres; numérisés par googlebooks de l'Université d'Oxford copie du 27 juin 2006, page 144.
  • Anne le Pas de Sécheval, « Pietro Ricchi (1606-1675), a cura di Marina Botteri Ottaviani, catalogue de l'exposition, Riva del Garda, Museo Civico et Chiesa dell'Inviolata, 5 octobre 1996-15 janvier 1997 à Milan », Revue de l'Art, no 120,‎ , p. 108-109 (lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]