Pietro Fumasoni-Biondi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pietro Fumasoni-Biondi
image illustrative de l’article Pietro Fumasoni-Biondi
Cardinal Fumasoni Biondi.
Biographie
Naissance
à Rome
Ordination sacerdotale par le card. Lucido Maria Parocchi
Décès
à Rome
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Pie XI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Croce in Gerusalemme
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le card. Domenico Serafini
Préfet de la congrégation
pour la propagation de la foi
Délégué apostolique aux États-Unis
Secrétaire de la congrégation
pour la propagation de la foi
Délégué apostolique au Japon
Délégué apostolique aux Indes orientales
Archevêque titulaire de Doclea
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pietro Fumasoni-Biondi, né le à Rome, capitale de l'Italie, et mort le à Rome, est un cardinal italien, préfet de la congrégation pour la propagation de la foi de 1933 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro Fumasoni-Biondi naît dans une famille de la noblesse récente anoblie par les Savoie. Son père est le marquis Filippo Fumasoni-Biondi et sa mère est née Gertrude Roselli. Il a une sœur qui entre chez les Sœurs missionnaires du Sacré-Cœur[1],[2]. Il est ordonné prêtre le 17 avril 1897 par le cardinal Parocchi. Pietro Fumasoni-Biondi est secrétaire particulier du cardinal Martinelli O.S.A.[3] et professeur à l'athénée pontifical romain De Propaganda Fide.

Pietro Fumasoni-Biondi est nommé archevêque titulaire de Doclea (ou Dioclea)[4] et est envoyé comme délégué apostolique aux Indes orientales en 1916 avec siège à Kandy à Ceylan. Le 15 novembre 1919, il est nommé délégué apostolique au Japon, avec juridiction également à Formose et en Corée. Il se fait apprécier du Mikado qui lui confère le Second Ordre du Mérite et le titre de grand officier du Trésor Sacré[3]. Il rentre à Rome le 3 mars 1921 où il est secrétaire de la congrégation pour la propagation de la foi (Propaganda Fide). En décembre 1922, il est nommé délégué apostolique aux États-Unis [5], pays qui ne possédait pas encore de nonciature[6]. Il y demeure de longues années et noue des liens importants avec des congrégations missionnaires récentes ou moins récentes, ainsi qu'avec des contributeurs. C'est lui qui présente pour ce pays les nominations hiérarchiques qui sont ensuite envoyées au Saint-Siège. Il envoie aussi à Rome des rapports sur l'état des finances des diocèses, pointant les erreurs de gestion ou les dettes excessives, écrit des commentaires sur la condition des catholiques, leurs faiblesses ou leurs forces par rapport à la majorité non catholique du pays, la composition ethnique des diocèses, etc. En décembre 1927, il écrit à Mgr Diaz, évêque mexicain en exil, alors que le pays est plongé dans la persécution anti-catholique et la révolte des cristeros, que « les évêques ne doivent pas seulement s'abstenir d'appuyer l'action armée, mais rester en dehors et au-dessus de tout parti politique, fût-il bon et honnête...Le Saint-Siège ordonne que tous les prêtres s'abstiennent d'aider matériellement ou moralement la révolution armée[7]. » Il est évident que cette position ne parvint pas jusqu'aux combattants demeurés isolés et qu'elle aurait été de toute manière incomprise[8].

Le pape Pie XI le créé cardinal au consistoire du . Trois mois plus tard, il est nommé préfet de la Congrégation pour la propagation de la foi, poste qu'il conservera vingt-sept ans, jusqu'à sa mort en 1960, et qu'il marquera de son empreinte[9].

Il participe au conclave de 1939, à l'issue duquel Pie XII est élu et au conclave de 1958 (élection de Jean XXIII). Il est camerlingue du Sacré Collège de 1941 à 1946.

Il meurt à Rome et est enterré au Campo Verano.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mère Gertrude
  2. (en) Time Magazine, article du 20 mars 1933
  3. a et b (en) article du journal Dominicana, 1922
  4. Sa consécration épiscopale lui est conférée le 10 décembre 1916 par le cardinal Serafini O.S.B., assisté de NN.SS. Joseph Legrand C.S.C., évêque de Dacca et Agostino Zampini O.S.A. (sacristain de Sa Sainteté), en la chapelle de la Propaganda Fide.
  5. La délégation apostolique a été instituée en 1893 avec siège à Washington.
  6. Elle ne sera établie qu'en 1984.
  7. Lettre du 12 décembre 1927, citée in J. Meyer, Apocalypse et révolution au Mexique, Paris, éd. Gallimard, coll. Archives, 1974, p. 164
  8. Yves Chiron, Pie XI, Paris, éd. Perrin, 2004, p. 324
  9. Yves Chiron, Pie XI, Paris, éd. Perrin, , p. 152 sq

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]