Pieter Gerardus van Os

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pieter van Os
Pieter van Os zelfportret.jpg
Pieter van Os, autoportrait
Naissance
Décès
(à 62 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Néerlandais
Activités
Peintre
Autres activités
Graveur
Mouvement
Père
Mère
Fratrie
Georgius van Os (en)
Maria Margrita van OsVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Pieter Frederik van Os (en)
George Jacobus Johannes van Os (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pieter Gerardus van Os (8 octobre 1776 - 28 mars 1839) est un peintre et graveur néerlandais, membre de la célèbre famille d'artistes Van Os.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à La Haye, fils de Jan van Os, peintre de fleurs et poète, il y étudie avec son père et de 1794 à 1795 à l'Académie royale des beaux-arts de La Haye. Pendant cette période, il copie des œuvres de Paulus Potter et Charles Dujardin. Il aime particulièrement peindre les animaux et a fait une si excellente copie d'une des œuvres de Potter Jeune taureau, qu'elle est achetée par Guillaume V d'Orange-Nassau.

Après avoir terminé sa formation, il part pour Amsterdam, où il vit principalement en peignant des miniatures de portraits plutôt médiocres, et en donnant des cours de dessin. Il a deux fils, George Johannes Jacobus van Os[1] et Pieter Frederik van Os (1808–1892) devenu peintre, et qui a eut pour élève Anton Mauve.

Chevalier dans l'ordre du Dutch Lion, il est soldat et capitaine des volontaires (1813-1814) au siège de Naarden[1].

Il devient un membre de quatrième classe de l'Académie royale en 1820[2].

En mars 1825 il se brise le bras droit et apprend à peindre de la main gauche[1].

Il meurt à La Haye en 1839.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Vers 1805, il commence à se consacrer à la production de peintures de paysages où figure son sujet favori, le bétail. Il est encore fortement influencé par les maîtres hollandais du XVIIe siècle. En 1808, son Paysage vallonné avec du bétail remporta le prix Louis Bonaparte du meilleur paysage lors de la première exposition publique d'art contemporain néerlandais à Amsterdam.

En 1813 et 1814, il s'entraîne en tant que capitaine de volontaires et s'essaye à des sujets militaires et un tableau de ce genre lui a été acheté pour son palais de Saint-Petersbourg, par Alexandre Ier (empereur de Russie).

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) George Long, The Penny Cyclopaedeia by the Society for the Diffusion of Useful Knowledge, C. Knight,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :