Pieter Claesz Soutman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pieter Claesz Soutman
Image dans Infobox.
Paulus van Beresteyn et son épouse Catherina Both van der eem par Soutman
Naissance
Décès
Activité
Élève
Lieu de travail
Mouvement
Influencé par

Pieter Claesz Soutman ou Pierre Soutman[1] (vers 1580 - †1657) est un peintre, graveur et éditeur du siècle d'or néerlandais né et mort à Haarlem dans les Pays-Bas. Il est élève de Pierre Paul Rubens dans les années 1620 dans son atelier[2]. En 1624, il entre au service du roi de Pologne Sigismond III de Pologne. Il épouse Gondela Frans le [3].

Pieter Claesz Soutman est connu pour ses portraits tel que le Frans de Lies Van Wissen et Paulus van Beresteyn et son épouse Catherina Both van der eem[2] et également pour ses scènes mythologiques, telles que Laocoon et ses fils mordus par des serpents. Il meurt le à Haarlem et est enterré à l'église de Saint-Bavon[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Portrait présumé d'un vice-amiral de la flotte Hollandaise, vers 1640-1650, Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie Joseph-Déchelette, Roanne
  • Beaux-Arts de Paris :
    • Enlèvement de Proserpine[4], pierre noire, quelques traits de sanguine, plume, encre brune, lavis brun et d'encre de Chine, rehauts de blanc sur papier beige, H. 0,184 ; L. 0,312 m. Ce dessin est une étude préparatoire pour une eau-forte d'après une composition de Rubens, L'Enlèvement de Prosperpine (1614-1615, Musée du Petit Palais, Paris). Soutman grava la composition en sens inverse (British Museum, Londres), et apposa une légende tirée en partie du texte de Claudien, qui rend compte du désespoir de Proserpine[5].
    • Portrait de Maximilien III, archiduc d'Autriche[6], pierre noire, plume, encre brune et lavis d'encre de Chine, H. 0,336 ; L. 0,244 m. Soutman est à l'origine de plusieurs gravures consacrées aux membres de la famille d'Autriche vers 1650. Il s'est inspiré d'un tableau de Rubens aujourd'hui perdu. Il réalise les dessins préparatoires et fait appel à des collaborateurs pour les graver. Le portrait de Maximilien III fut gravé par Jonas Suyderhoef[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pieter Claesz Soutman », sur http://data.bnf.fr, Gallica (consulté le )
  2. a et b « Pieter Claesz Soutman », Larousse (consulté le )
  3. a et b Adriaan van der Willigen, Les artistes de Harlem, Les héritiers F. Bohn, , 366 p. (lire en ligne)
  4. « Enlèvement de Proserpine, Pieter Claesz Soutman », sur Cat'zArts
  5. Sous la direction d'Emmanuelle Brugerolles, Le Baroque en Flandres. Rubens, van Dyck, Jordaens. Carnets d'études 16, Beaux-arts de Paris les éditions, 2010-2012, p. 99-103, Cat. 20
  6. « Portrait de Maximilien III, archiduc d'Autriche, Pieter Claesz Soutman », sur Cat'zArts
  7. Sous la direction d'Emmanuelle Brugerolles, Le Baroque en Flandres. Rubens, van Dyck, Jordaens. Carnets d'études 16, Beaux-arts de Paris les éditions, 2010-2012, p. 104-106, Cat. 21

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :