Pieter Aspe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pieter Aspe
Description de l'image PieterAspe.JPG.
Nom de naissance Pierre Aspeslag
Naissance (68 ans)
Bruges, Drapeau de la Belgique Belgique
Distinctions
Prix Hercule Poirot
Signet d'Or du magazine Humo
Auteur
Langue d’écriture Néerlandais
Genres

Pieter Aspe (nom de plume de Pierre Aspeslag) est un écrivain belge de langue néerlandaise, né à Bruges le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au Sint-Leocollege de Bruges. Il abandonne ses études de sociologie pour se marier.

Après celles-ci, il effectue de nombreux petits métiers : éducateur, négociant en vins, concierge de la célèbre basilique du Saint-Sang de Bruges, vendeur en grains et céréales, employé dans une entreprise textile et dans une caisse de mutualité, saisonnier à la police maritime et photographe !
Depuis 1996, il se consacre entièrement à l'écriture.

En 1976, il est candidat non élu au conseil communal de la ville de Bruges sur une liste Chrétiens démocrates.

Début , il est victime en pleine rue d'une grave crise cardiaque[1]. Une polémique nait, son cardiologue lui ayant interdit de fumer, mais l'ayant autorisé à boire la boisson préférée de son héros Van In[2].

Il vit actuellement à Blankenberge.

À l'occasion de la sortie du 24e volume de la série des enquêtes du commissaire Van In, il organise, avec son éditeur, une compétition photo[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Les Enquêtes du commissaire Van In[modifier | modifier le code]

Pieter Aspe est devenu célèbre grâce à la série des enquêtes du commissaire Van In. Celles-ci mettent en scène les sympathiques policiers Pieter Van In et son adjoint Guido Versavel, ainsi que la substitute Hannelore Martens, qui s'éprend de Van In dans le premier roman. La plupart des histoires se déroulent à Bruges et sont l'occasion de découvrir la ville, ses arcanes et sa vie sociale.

Les dix premiers volumes ont été l'objet d'une série télévisée de la chaîne flamande VTM. La deuxième saison de cette série ne se base plus sur les livres, mais reste toujours sous la supervision de l'auteur[4].

Plus de 1,5 million de ses livres ont été vendus aux Pays-Bas et en Belgique.

Œuvres traduites en français
Het vierkant van de wraak, Anvers, Manteau, Le Carré de la vengeance (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 336 p. (ISBN 978-2-226-18387-3)
De midasmoorden, Anvers, Manteau, Chaos sur Bruges (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 304 p. (ISBN 978-2-226-18868-7)
De kinderen van Chronos, Anvers, Manteau, Les Masques de la nuit (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 320 p. (ISBN 978-2-226-19089-5)
De vierde gestalte, Anvers, Manteau, La Quatrième Forme de Satan (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 350 p. (ISBN 978-2-226-19241-7)
Het Dreyseincident, Anvers, Manteau, Le Collectionneur d'armes (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 304 p. (ISBN 978-2-226-19418-3)
Blauw bloed, Anvers, Manteau, De sang royal (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 299 p. (ISBN 978-2-226-21501-7)
Dood tij, Anvers, Manteau, La Mort à marée basse (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 299 p. (ISBN 978-2-226-21860-5)
Zoenoffer, Anvers, Manteau, Le Tableau volé (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 282 p. (ISBN 978-2-226-22965-6)
Vagevuur, Anvers, Manteau, Pièce détachée (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 299 p. (ISBN 978-2-226-23829-0)
De vijfde macht, Anvers, Manteau, Coup de pub, Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 298 p. (ISBN 978-2-226-24290-7)
Onder valse vlag, Anvers, Manteau, Le Message du pendu (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 295 p. (ISBN 978-2-226-24438-3)
Pandora, Anvers, Manteau, L’Affaire du tarot (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 285 p. (ISBN 978-2-226-24840-4)
13, Anvers, Manteau, 13 (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 285 p. (ISBN 978-2-226-25204-3)
Tango, Anvers, Manteau, Dernier tango à Bruges (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 292 p. (ISBN 978-2-226-25815-1)
Onvoltooid verleden, Anvers, Manteau, La Femme tatouée (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 295 p. (ISBN 978-2-226-31233-4)
Casino, Anvers, Manteau, Faites vos jeux (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 296 p. (ISBN 978-2-226-32081-0)
Ontmaskerd, Anvers, Manteau, Bas les masques (trad. du néerlandais de Belgique), Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune », , 312 p. (ISBN 978-2-226-39217-6)
Zonder spijt, Anvers, Manteau, Regrets éternels, Paris, Albin Michel, coll. « Carré Jaune »,


Œuvres non traduites en français
Alibi, Anvers, Manteau,
Rebus, Anvers, Manteau,
Op drift, Anvers, Manteau,
De zevende kamer, Anvers, Manteau,
Bankroet, Anvers, Manteau,
Misleid, Anvers, Manteau,
De Cel, Anvers, Manteau,
De Vijand, Anvers, Manteau,
Erewoord, Anvers, Manteau,
Postscriptum, Anvers, Manteau,
Solo, Anvers, Manteau,
Eiland, Anvers, Manteau,
Min 1, Anvers, Manteau,
Het laatste bevel, Anvers, Manteau,
Het Janussyndroom, Anvers, Manteau,
(Pijn)³, Anvers, Manteau,
Zonder voorschrift, Anvers, Manteau,
De Doos, Anvers, Manteau,
Het oor van Malchus, Anvers, Manteau,

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Il est également l'auteur de deux livres pour les adolescents (Bloedband : roman d'aventures qui traite de l'amitié et évoque le massacre de Srebrenica et Luchtpost qui se déroule en Afrique avec les mêmes personnages) et de deux autres romans.

Prix[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(nl) Site de l'auteur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Het Nieuwsblad du 2/08/2008 : Pieter Aspe met hartaanval in ziekenhuis
  2. Het Nieuwsblad du 10/08/2008 : Pieter Aspe stopt met roken, maar blijft met mate D* drinken
  3. Concours photo
  4. « Aspe 2009 », sur http://www.vtm.be (consulté le 12 mai 2009) : Épisodes, distribution, vidéos