Pierreuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierreuse (homonymie).

Pierreuse
Pirheuse (wa)
Pierreuse
La rue Pierreuse
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Liège
Commune Blason de Liège Liège
Section Liège
Quartier administratif Centre
Étapes d’urbanisation Début urbanisation : XIe siècle.
Apparence actuelle : XXe siècle
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 53″ nord, 5° 34′ 26″ est
Transport
Gare Liège-Palais
Ligne 34 : IC, IR, L
Bus TEC Liège-Verviers
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Liège

Voir sur la carte administrative de Liège
City locator 14.svg
Pierreuse
Pirheuse (wa)

Pierreuse est un sous-quartier faisant partie du quartier administratif du centre à Liège. Il est situé au pied de la Citadelle et derrière le palais des Princes-Évêques de Liège et la gare de Liège-Palais.

Géographie urbaine[modifier | modifier le code]

Le sous-quartier de Pierreuse comprend, les rues Pierreuse, Volière, Fond Saint-Servais, Au Péri, Favechamps ainsi que la Cour des Minimes et l'escalier de la Montagne de Bueren[note 1].

Vu sa topographie, aucune ligne de transport en commun ne sillonne ce sous-quartier. Tous les arrêts de bus qui le desservent sont établis à sa périphérie.

Historique[modifier | modifier le code]

Axe de communication très pentu jusqu'aux hauteurs de Sainte-Walburge et reliant, dès le VIIIe siècle, la Civitas Leodio à la Civitas Tungrorum, l'actuelle rue Pierreuse était, à l'époque, envahie par des torrents de boue charriant des pierres après de fortes précipitations. Les habitants, pour faciliter le charroi important, prirent l'habitude de disposer des pierres en lignes parallèles sur la chaussée permettant la circulation pendant et après la pluie. La rue fut ainsi baptisée È pirheuse (« En pierreuse » en wallon).

Vers l'an 1000, Notger, premier prince-évêque de Liège, fait ériger une immense fortification qui relie différentes églises de la cité. Afin de se fournir en pierre, il fait ouvrir plusieurs péris (« carrières de pierre » en wallon) derrière son palais. Ces tranchées, creusées dans les flancs de la colline, montent depuis la vallée de la Légia jusqu'à l'actuelle citadelle. L'une d'entre elles a donné naissance à l'actuelle Au Péri.

Ce sous-quartier devenu prolétaire avec la révolution industrielle apparue pendant la seconde moitié du XIXe siècle fait aujourd'hui l'objet d'une réhabilitation et de l'implantation de couches sociales plus aisées. Il est également connu pour les nombreux combats menés contre les grands chantiers — réaménagement de la gare de Liège-Palais et extension du palais de justice — qui l'ont modifié. Une trentaine d'associations à but non lucratif ont leur siège en Pierreuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le tenant de la Montagne de Bueren à la rue Hors-Château ainsi que l'impasse des Ursulines font partie du sous-quartier de Féronstrée et Hors-Château.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Théodore Gobert, Liège à travers les âges, Liège, Georges Thone, 1924 et 1930, 3e et 4e éd., 6 vol. in-4° (1re et 2e éd. 1884 et 1901 sous le titre Les rues de Liége, 4 vol. in-4°) (OCLC 645720856)
  • M. Charlier, Liège hier et aujourd'hui, Liège, Noir Dessin Production, 2002

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]