Pierrepont-sur-Avre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierrepont.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avre.
Pierrepont-sur-Avre
Détail du monument.
Détail du monument.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Montdidier
Canton Moreuil
Intercommunalité Communauté de communes Avre-Luce-Noye
Maire
Mandat
Michel Chirat
2014-2020
Code postal 80500
Code commune 80625
Démographie
Population
municipale
646 hab. (2014)
Densité 150 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 42′ 47″ nord, 2° 32′ 35″ est
Altitude Min. 42 m – Max. 110 m
Superficie 4,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Pierrepont-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Pierrepont-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pierrepont-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pierrepont-sur-Avre

Pierrepont-sur-Avre est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, cette commune est traversée par l'Avre, affluent de la Somme.

Le territoire communal est limité par :

- Contoire et Hamel au nord et au nord-est,

- Boussicourt à l'est,

- Gratibus au sud,

- Bouillancourt-la-Bataille au sud-ouest,

- Hargicourt à l'ouest[1].

Trois rivières rassemblent les eaux du village : l'Avre, les Doms et la rivière de Braches[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Petrapons en 1198, Petropons en 1258, Pierapont en 1371, et Perrepont en 1423. Ce nom viendrait du pont de pierre qui séparait la localité du Hamel [1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreuses traces de la présence romaine ont été trouvées au bois des tilleuls[1].

Le premier seigneur connu est Raoul comte de Vermandois en 1150. Après la mort de ce dernier, le 14 octobre 1152, son fils et ses deux filles possédèrent successivement ses domaines. L’un de ces enfants, vendit la terre de Pierrepont en 1183, à Simon Despreaux sire de Raineval[1].

Avant 1256, le prieuré de Notre-Dame de Pierrepont est relevé[1].

Le château est détruit en 1368, lors de la Jacquerie. Il est reconstruit aussitôt[1].

Au XVe siècle, un couvent des cordeliers est fondé à Saint-Riquier par les seigneurs de Mailly[1].

En 1814, Pierrepont fut canonné par les Cosaques[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Jean Mahieux    
mars 2008[3] en cours
(au 6 mai 2014)
Michel Chirat   Réélu pour le mandat 2014-2020 [4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 646 habitants, en augmentation de 16,61 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
263 271 295 375 424 446 459 480 456
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
471 462 449 457 444 455 477 482 471
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
441 430 465 375 371 362 377 343 368
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
380 386 336 374 417 475 544 589 646
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts.
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
  • Chapelle Saint-Riquier.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Notice géographique et historique réalisée par l'instituteur de Pierrepont, 1899, archives départementales de la Somme, Amiens.
  2. http://archives.somme.fr/ark:/58483/a011261413544VWL4LH/1/1
  3. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 28 février 2009)
  4. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .