Pierre du Mariage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre du Mariage
Image illustrative de l’article Pierre du Mariage
Vue générale de l'édifice
Présentation
Nom local Heiratsstein
Type Bloc erratique
Période Période glaciaire
Caractéristiques
Géographie
Coordonnées 46° 50′ 32″ nord, 6° 49′ 35″ est
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
Commune Estavayer

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

(Voir situation sur carte : canton de Fribourg)
Pierre du Mariage

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Pierre du Mariage

La Pierre du Mariage, connue également en allemand sous le nom de Heiratsstein, est un bloc erratique situé sur le territoire d'Estavayer, dans le canton de Fribourg, en Suisse.

Situation[modifier | modifier le code]

La roche est localisée dans l'ancienne commune de Font, dans le district de la Broye ; elle se situe au bord du Chemin des Lacustres, à une cinquantaine de mètres du lac de Neuchâtel.

Description[modifier | modifier le code]

Ce bloc erratique de 48 m3 mesure 3,9 m de hauteur pour 4,5 m de longueur et 2,75 m de largeur[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bloc a longtemps fait l'objet d'un culte de la part des populations locales. Charles Victor de Bonstetten note en effet qu'autour de la Pierre du Mariage « on a recueilli à différentes reprises des monnaies celtiques et romaines en bronze et en argent de Vespasien, Domitien, Alexandre Sévère. »[1].

Selon une ancienne coutume, se glisser à plusieurs reprises sur cette pierre favoriserait la circulation sanguine, donc la fécondité[2].

Selon les témoignages recueillis au début du XXe siècle par l'historien Paul Aebischer, les jeunes filles de la région s'asseyaient sur le bloc pour avoir un mari tandis que les jeunes époux s'y rendaient ensemble, et la femme, comme dans le cas précédent s'y asseyait pour devenir féconde[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Aebischer, Légendes et coutumes populaires relatives à quelques mégalithes fribourgeois, Archives suisses des traditions populaires (Schweizerisches Archiv für Volkskunde), Volume 29, 1929.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Paul Aebischer, Légendes et coutumes populaires relatives à quelques mégalithes fribourgeois, Archives suisses des traditions populaires, Volume 29, 1929, p. 25.
  2. « Entre Estavayer et Font : la pierre à mariage » sur randonnees-pedestres.ch
  3. Aebischer, Légendes et coutumes populaires relatives à quelques mégalithes fribourgeois, p. 28.