Pierre de Selve dit de Monteruc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre de Selve, dit de Monteruc
Image illustrative de l’article Pierre de Selve dit de Monteruc
Pierre de Selve, dit Pierre de Monteruc
Biographie
Naissance XIVe siècle
Château de Donzenac
Décès (grégorien)
Avignon
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Innocent VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Anastasia
Évêque de l'Église catholique
Fonctions épiscopales Évêque de Pampelune
Chancelier de la Sainte-Église.

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pierre de Selve, dit Pierre de Monteruc, le cardinal de Pampelune (né au château de Donzenac, dans l'actuel département de la Corrèze, alors dans la province du Limousin et mort à Avignon, le ) (julien) soit le ) (grégorien) est un cardinal français. Il est un neveu du pape Innocent VI par sa mère et est l'oncle du cardinal Renoul de Monteruc (1356).

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Pierre de Monteruc étudie à l'université de Toulouse. Il est chanoine à la cathédrale d'Amiens, prévôt de Saint-Pierre de Lille et reçoit des canonicats et archidiaconats à Elne, Avranches et Lille. Il fut également chanoine et trésorier à la cathédrale de Bayeux et protonotaire apostolique.

Le il est élu évêque de Pampelune, mais ne sera jamais consacré car les habitants de Pampelune résistent à la nomination d'un évêque imposée par le pape.

Lors du consistoire du Il est nommé Cardinal-prêtre de S. Anastasia par son oncle, le pape Innocent VI (1282-1362).

Pierre de Selve dit de Monteruc participe au conclave de 1362 lors duquel Urbain V est élu, puis au conclave de 1370 lors de l'élection de Grégoire XI (1329 ou 1331 - 1378).

Il est nommé vice-chancelier et chancelier de la Sainte-Église à Avignon mais refuse de partir à Rome avec le pape Grégoire XI.

Pierre de Selve dit de Monteruc ne participa pas au conclave de 1378 pour l'élection d'Urbain VI (1318-1389) et de l'antipape Clément VII (1342-1394) car il est resté à Avignon.

En 1382, il fonde le collège Sainte-Catherine à Toulouse. Il sera le dernier cardinal à Avignon à joindre l'antipape.

Le pape Urbain VI ne le dépouille pas officiellement de la fonction de chancelier mais nomme son neveu Renoul de Monteruc (1351-1382) comme régent de la chancellerie apostolique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Verger, « L'entourage du cardinal Pierre de Monteruc (1356-1385) », Mélanges de l'École française de Rome. Moyen-Âge, Temps modernes, vol. 85, no 2,‎ , p. 515-546 (DOI 10.3406/mefr.1973.2294, lire en ligne)
  • Histoire de tous les cardinaux françois de naissance, ou qui ont esté promeus au cardinalat. [Volume 1] / ... par Du Chesne, François (1616-1693). Éditeur : (Paris). Date d'édition : 1660 pages 557 à 560 / 760
  • Soliman Lieutaud, Liste alphabétique de portraits français gravés jusque et y compris l'année 1775, Paris, (lire en ligne), p. 92 : SELVE surnommé de MONTYRAC (Pierre de) né à Montyrac, diocèse de Limoges, chanoine et trésorier de l'église cathédrale de Bayeux, évêque de Pampelune puis créé cardinal en 1356 par Innocent VI, mort à Avignon en 1385.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]