Pierre Wuilleumier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Wuilleumier, né le à Paris, mort le , est un universitaire français, normalien, professeur de langue et littérature latines à la Sorbonne[1] et archéologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Wuilleumier est titulaire de la chaire d'Antiquités nationales à Lyon à partir de 1933. En 1940, il est chargé des fouilles du théâtre antique de Lyon sur la colline de Fourvière avec Amable Audin. De 1941 à 1954, il dirige deux des circonscriptions des Antiquités historiques de la région lyonnaise. Il collabore à la revue Gallia depuis sa création en 1942, dans laquelle il publie régulièrement les résultats de fouilles sur la colline de Fourvière et dans la région lyonnaise[2].

En 1947, il conduisit les fouilles du pseudo sanctuaire de Cybèle, à Lyon.

Publications[modifier | modifier le code]

Publication et traduction d'auteurs latins[modifier | modifier le code]

Il a mené à bien la publication et la traduction d'auteurs latins, dans la Collection des Universités de France aux éditions des Belles Lettres[3] :

Publications archéologiques[modifier | modifier le code]

Ses recherches en histoire et archéologie ont fait l'objet de publications :

  • Tarente, des origines à la conquête romaine, éd. De Boccard, Paris, 1939
  • Le cloître de Saint-André-le-Bas à Vienne, en collaboration avec J. Déniau, Jules Formigé, E.-L. Albrand, éditions Audin, Lyon, 1947, 55 p., 8 planches hors-texte
  • Fouilles de Fourvière à Lyon, préface d'Édouard Herriot, série « Fouilles et monuments archéologiques en France métropolitaine », CNRS, 85 pages, 8 plans, 20 planches hors texte, 1951
  • Lyon, métropole des Gaules, Belles Lettres, 1953, 118 p. (compte rendu en ligne)
  • Inscriptions latines des Trois Gaules, CNRS, 1963, 256 pages, XVIIe supplément à la revue Gallia
Laet Sigfried, compte-rendu de lecture paru dans L'antiquité classique, Tome 33, fasc. 1, 1964. p. 292-293, [1]
Amable Audin, compte-rendu de lecture paru dans la Revue belge de philologie et d'histoire, 1964, vol. 42, no 1, p. 135-136. [2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Conférences de l'associations Guillaume Budé, 1968
  2. Paul-Marie Duval, Pierre Wuilleumier (1904 -1979), Gallia. Tome 38 fascicule 2, 1980, p. 239 lire en ligne
  3. Les Belles lettres, page auteur

Liens externes[modifier | modifier le code]