Pierre Woodman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Woodman.
Pierre Woodman
Description de cette image, également commentée ci-après
Pierre Woodman, au Cap, en Afrique du Sud.
Naissance
Auvergne
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Distinctions
Carrière

Pierre Woodman, né en Auvergne le , est un réalisateur de films pornographiques et photographe français.

Il a été plusieurs fois récompensé dans diverses cérémonies X[1].

Marié trois fois, père de deux enfants, divorcé de Tania Russof, Pierre Woodman est en couple depuis 2002 avec Sophie Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille modeste, il commence dans la vie active à 16 ans en effectuant toutes sortes de métiers (barman, vendeur, magasinier, etc.) Il s'engage dans l'armée à 17 ans, puis devient policier en 1983. Il travaille dans le 18e arrondissement de Paris en Brigade J3 et dans le 16e. En 1986, il quitte la police pour devenir photographe de mode au sein du groupe de presse Bauer et aussi TV à la SFP pour des émissions comme Sacré Soirée, Ciel mon mardi, etc.

En 1989, il participe au lancement du magazine Hot Vidéo comme reporter dans le milieu du X international. À partir de 1992, il travaille pour Private Media Group pour qui il réalise de nombreux films à gros budget tels que Pyramides, Tatiana ou Riviera. En 1997, il lance sa série Casting X.

Pierre Woodman et sa compagne Sophie Paris.

En 1999, il commence à produire des scènes vidéos pour sa série Superfuckers. En fin d'année, il reçoit une invitation de Larry Flynt, patron millionnaire de LFP et éditeur du magazine Hustler, deuxième plus gros magazine de charme aux États-Unis, après Playboy depuis que Penthouse est au bord de la faillite.

En 2005, il apparaît dans le film espagnol Yo Puta[2] de María Lidón, documentaire-fiction sur l'univers du sexe, aux côtés de Daryl Hannah, Denise Richards et Joaquim de Almeida. Pierre Woodman lance un programme d'affiliation sur Internet nommé Spider-Cash afin de distribuer ses films sous forme de séquences vidéo lorsque Berth Milton, le patron de Private, lui demande de revenir travailler pour lui. Il abandonne ses projets internet et réalise la trilogie de Sex City dont le premier volet sort en mai 2006.

Pierre Woodman a annoncé officiellement, le 20 juin 2006, son départ (pour la seconde fois) de chez Private Media Group. De même, il officialise la constitution de sa propre maison de production et distribution, Woodman Entertainment, basée à Barcelone, pour laquelle il réalise en août 2006 un remake du film Excalibur. Ce film dont le titre est Xcalibur draine une distribution exceptionnelle de 40 actrices, 35 acteurs et 250 figurants pour un budget de 800 000 €.

Le salon Venus fair 2006 de Berlin fait découvrir son premier stand Woodman Entertainment où il présente les huit grandes héroïnes de son dernier film Xcalibur.

En 2007 il réalise "The Perfectionist" une trilogie qui sera son dernier tournage à gros budget puisqu'il renoncera finalement à terminer la production de "Indecent Evil" en 2010[3].

En 2008 face à la chute du marché de la vente de DVD pornographiques, Pierre Woodman décide de fermer sa société Woodman Entertainment.

En janvier 2009, il met en ligne ses castings vidéos en ouvrant le site Web Woodman Casting X. Cette même année, la filiale hongroise de la chaîne HBO a réalisé un documentaire de 52 min à son sujet intitulé : The Pierre Woodman Story[4].

En 2010, il crée le site WakeUpNFuck. En octobre 2016 ce site affichait 200 titres.

En 2011, il apparaît en clin d’œil dans le film DXK, inspiré de l'affaire Dominique Strauss-Kahn[5].

En 2015, farouche adversaire du piratage, Pierre Woodman s'engage contre la mise à disposition gratuite de la pornographie et de la violence sur le net ayant des effets dévastateurs sur les mineurs, principaux spectateurs des sites gratuits à contenu pour adultes. En août, il tient une conférence au côté de membres de l'Unicef lors du congrès international sur la jeunesse qui se tient à l'hôtel Ramada de BalatonFured en Hongrie, afin d'interpeller les médias sur ce sujet sensible.[6].

Les castings de Pierre Woodman[modifier | modifier le code]

Pierre Woodman a commencé à réaliser des castings en 1992 dès son engagement officiel chez Private.

Il a produit 170 DVD de sa série Casting X en employant des actrices du monde entier mais principalement de l'Europe de l'Est. Ses castings sont sujets à de multiples controverses, ses détracteurs lui reprochent de faire de la pression psychologique sur les modèles afin de les amener à faire du contenu.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1998 : AVN Award, Best Director - Foreign Private Gold 22 : The Fugitive 1 (1997)
  • Hot d'Or
    • 2001 : Best Director for: Private Gold 41 : Madness 1 (2000)
    • 1997 : Best European Director for: Private Gold 11 : Pyramid 1 (1996)
    • 1996 : Best Screenplay for: Private Film 27 : The Gigolo (1995)
  • Festival international de cinéma érotique de Barcelone
    • 2004 : Career Ninfa
    • 2003 : Spécial Award of the Organization Ninfa

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hot d'or du meilleur réalisateur européen en 1997 pour The Pyramid.
    • Meilleur film européen en 1997 pour The Pyramid
    • Hot d'or du meilleur réalisateur européen en 1998 pour Tatiana
    • Hot d'or du meilleur réalisateur européen en 2001
    • Hot d'or du meilleur réalisateur en 2001 pour Madness
  2. « Yo puta (2004) - IMDb », sur Internet Movie Database
  3. « INDECENT EVIL by PIERRE WOODMAN - YouTube »
  4. « Pierre Woodman - HBO »
  5. DXK sur Allociné
  6. « Interjú: Pierre Woodman - Woodman Films Productions - YouTube »