Pierre Vinclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Vinclair
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (40 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Site web
Distinction
Prix Heredia ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Vinclair, né le [1] à Aurillac, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lauréat de la Villa Kujoyama (Kyoto) en 2010, il vit ensuite une dizaine d'années en Asie (Japon, Chine, Singapour) avant de rentrer en Europe fin 2019. Normalien (promotion L2002)[2] et agrégé de philosophie, après une thèse sur les rapports de l'épopée et du roman[3], il poursuit des recherches en philosophie de la littérature[4].  

Œuvre[modifier | modifier le code]

Après avoir publié un roman, L'Armée des chenilles (2007), il a tenté de s'approcher de l'épopée par plusieurs voies : poésie (Barbares, 2009 ; Les Gestes impossibles, 2013), traduction (Kojiki, 2011), roman (La Fosse commune, 2016) et essai (De l'épopée et du roman, 2015)[5].

En 2018, deux livres de poésie, l'un narratif, Le Cours des choses (2018), et l'autre de sonnets, Sans adresse (2018), marquent une transition vers un travail autant caractérisé par sa matière autobiographique que par son exigence formelle. Les deux livres ont pour décor la Chine où il habite alors.

Dans La Sauvagerie (2020), il a invité 48 poètes contemporains à lui offrir des dizains à partir desquels il a écrit un ensemble de 500 poèmes : "un « livre de combat », qui mobilise tous les moyens de son art pour affronter la catastrophe écologique [...]. Parallèlement à son travail de poète, Vinclair développe une pensée théorique qui se manifeste ici par la parution simultanée d’Agir non agir.[6]"

En 2021, Vie du poème, entre essai et autobiographie, propose un premier bilan après une vingtaine d'années d'écriture. Dans ce livre, Vinclair...

« introduit joyeusement le lecteur, vous, moi, qui veut, dans son atelier. Entrez, pas besoin de clefs, vous aurez accès à tous les secrets de fabrication. La poésie pour lui est adresse : elle se partage. La littérature n’a rien d’intouchable, et la « sauvagerie » qu’il défend, sans pour autant rompre avec les formes fixes, s’en prend aux rhétoriques et aux récupérations pour mieux redessiner le cercle ouvert qui relancera l’espace de la création.[7] »

— Aurélie Foglia

En 2022 paraît L'Éducation géographique, "l’aboutissement de tout ce qu’écrit Pierre Vinclair depuis 2015 : un ensemble de 25 chants, chacun composé dans une forme propre, à propos d’un endroit du monde différent. Chaque chant se veut à la fois une carte postale envoyée dans le futur à ses filles, un exercice de lecture du paysage et une réflexion sur l’écriture et les arts. L’enjeu en est simple : il s’agit de trouver la forme à même de dire ce qui compte, à ceux qui comptent.[8]"

Certains de ses textes ont été traduits en anglais, en allemand, en espagnol et en japonais.

Édition[modifier | modifier le code]

Depuis 2017, il s'occupe de la revue Catastrophes avec Guillaume Condello et Laurent Albarracin. Depuis 2019 il dirige la Collection S!NG aux éditions Le Corridor bleu[9] où il a notamment publié Sharon Olds.

Revue Catastrophes[modifier | modifier le code]

Catastrophes paraît tous les 2 mois en ligne et tous les 18 mois en papier, sous la forme d'un livre publié dans la Collection S!NG du Corridor bleu. La version en ligne est composée de poèmes, de feuilletons, de traductions, ainsi que d'essais critiques ou théoriques. La version papier, qui propose une quinzaine de feuilletons rendus à leur unité, fonctionne comme un "best of". D'après Libération, "Catastrophes dévoile l’état des recherches d’un des laboratoires poétiques les plus intéressants du moment. La revue, orchestrée par Pierre Vinclair, tient toujours la crête entre une soif de radicalité – chaque poème est «une tentative de foutre le feu», y affirme Vinclair – et l’envie de parler à tout le monde.[10]"

Collection S!NG[modifier | modifier le code]

S!NG est une collection du Corridor bleu qui publie, outre la revue Catastrophes, deux titres par an depuis 2019. Son catalogue comprend des ouvrages de Julia Lepère, Christine Chia (dans la traduction de Pierre Vinclair), Sharon Olds (dans la traduction de Guillaume Condello), Olivier Domerg, Laurent Albarracin, mais aussi Madame Tout le monde, une anthologie composée par Marie de Quatrebarbes ou Les Bœufs du soleil, traduction par Auxeméry de la 14ème section d'Ulysse (roman) de James Joyce. Dans un article sur les trois premiers livres de la collection, Sabine Huynh félicite "Pierre Vinclair de se soucier de publier dans la collection « S!NG » des éditions Le corridor bleu une poésie si fine, non pas écrite avec la muse mais avec les contradictions du monde et du moi, et qui les narre telles qu’elles sont ; une poésie découlant naturellement du courant des choses ; une poésie pour tous (« qui devra sauver tous les hommes » nous dit la page internet de la collection), parce qu’elle offre une imbrication salutaire de l’intime et du global.[11]"

Publications[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Barbares, Paris, Flammarion, 2009.
  • Les Gestes impossibles, Paris, Flammarion, 2013. Prix Heredia de l’Académie française 2014.
  • Le Cours des choses, Paris, Flammarion, 2018.
  • Sans adresse, Caen, Lurlure, 2018.
  • La Sauvagerie, Paris, Corti, 2020.
  • Le Confinement du monde, Caen, Lurlure, 2020.
  • L'Éducation géographique, Paris, Flammarion, 2022.

Prose[modifier | modifier le code]

  • L'Armée des chenilles, roman, Paris, Gallimard, 2007.
  • Ce monde en train, Rennes, La Part commune, 2009.
  • L'Empereur Hon-Seki, illustré par PieR Gajewski, Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2012.
  • Le Japon imaginaire, Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2014.
  • La Fosse commune, roman, Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2016.
  • Vie du poème, Genève, Labor et Fides, coll. « Lignes intérieures », 2021.

Essais[modifier | modifier le code]

  • De l'épopée et du roman. Essai d'énergétique comparée, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015. Prix de thèse de l'Université du Maine.
  • Le Chamane et les Phénomènes. La poésie avec Ivar Ch'Vavar, Caen, Éditions Lurlure, 2017.
  • Terre inculte. Penser dans l’illisible : The Waste Land, Paris, Éditions Hermann, 2018.
  • Prise de vers. À quoi sert la poésie ?, Sainte-Colombe-sur-Gand, La rumeur libre, 2019.
  • Agir non agir, éléments pour une poésie de la résistance écologique, Paris, Éditions Corti, 2020.
  • Hold the Line (an Essay on Poetry) Between France and Singapore (en anglais), Ethos Books, 2020.
  • Autoportrait de John Ashbery. Une cérémonie improvisée, Paris, Hermann, 2021.

Traduction[modifier | modifier le code]

  • Kojiki, illustré par les calligraphies de Yukako Matsui, Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2011.
  • Derek Walcott et Peter Doig, Paramin, Actes Sud, 2016.
  • « Luxe à Singapour », 14 poètes de Singapour dans la revue L'Intranquille, No. 15, 2018.
  • [du chinois] Shijing. Le Grand recueil, Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2019.
  • Christine Chia, La Loi des remariages, suivi de Séparation : une histoire, Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2019.
  • Alexander Pope, Le Rapt de la boucle, étude liminaire de Guillaume Métayer, Les Belles Lettres, 2022.

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Shanghai double, avec les photographies de J.-F. Devillers, Publie.net, 2014.
  • Une Nouvelles Célébration, avec les photographies de Patrick Wack, Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2014.
  • Extension de la pensée épique (dir. Florence Goyet et Pierre Vinclair), sur Le recueil ouvert, 2016.
  • Catastrophes. Éclats de poésie contemporaine, (dir. Pierre Vinclair), Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2018.
  • Catastrophes 2. Poésie & Matériaux de reconstruction, (dir. Pierre Vinclair), Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2019.
  • Catastrophes 3. Poésie pour la fin et le début des mondes, (dir. Pierre Vinclair), Saint-Pierre, Le Corridor bleu, 2021.
  • Éléments, 5 poèmes sur des calligraphies de Yuka Matsui, Montpellier, Méridianes, coll. "Liber", 2021.

Sur Pierre Vinclair[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BNF 15569497.
  2. « L'annuaire / a-Ulm », sur ens.fr (consulté le ).
  3. Vinclair, Pierre, « De l'épopée et du roman : énergétique comparée » [livre], sur http://www.theses.fr/, Le Mans, (consulté le ).
  4. « Pierre Vinclair sur Fabula »
  5. « La cause commune - Le Matricule des Anges », sur lmda.net (consulté le )
  6. « Pierre Vinclair : «S’il fallait tenter un tour de magie, ne serait-ce pas de sauver le sauvage ?» », sur Libération.fr, (consulté le )
  7. Vie du poème de Pierre Vinclair par Aurélie Foglia, les parutions, l'actualité poétique sur Sitaudis.fr (lire en ligne)
  8. « PIERRE VINCLAIR – L’ÉDUCATION GÉOGRAPHIQUE », sur www.maisondelapoesieparis.com (consulté le )
  9. « « S!NG » : une nouvelle collection de poésie dirigée par Pierre Vinclair », sur www.nouveau-magazine-litteraire.com (consulté le )
  10. Robert Maggiori, « Viennent de paraître, Betty Smith, Brigitte Lozerec’h, Emmanuel Grimaud... », sur Libération (consulté le )
  11. Sabine Huynh, « Christine Chia, Julia Lepère et Sharon Olds : trois femmes « S!NG » à la lisière des poésies », sur DIACRITIK, (consulté le )