Pierre Victor Adolphe Ferret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Victor Adolphe Ferret
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
RéalmontVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
FerretVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Grade militaire
Distinction
Archives conservées par

Pierre Victor Adolphe Ferret (Réalmont, -Altamira (République Dominicaine), ) est un explorateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à l’École spéciale militaire en 1832 et en sort en 1834. Sous-lieutenant d'infanterie (1835), il est reçu à l’École d'application d'état-major en 1837.

Lieutenant au corps royal d’état-major (1839), il y rencontre Joseph Germain Galinier. Les deux hommes demandent alors à Émile Combes d'être envoyé en mission en Abyssinie. De 1839 à 1843, ils parcourent alors le Tigré, l'Amhara et les côtes de l'Arabie. Ferret est nommé capitaine en 1841. Les deux hommes établissent de nombreux relevés et établissent des cartes remarquées de l'Abyssinie.

En 1848, il est blessé en combattant les insurgés à Paris. En 1851, il est détaché au 3e régiment de spahis à Constantine et participe au combat de Kaha () et à la razzia du Zelarma ().

Il fait partie en 1854 de l'expédition de Djurjura en Kabylie où il est promu chef d'escadron (). Après plusieurs années en Kabylie, il rentre en France en 1859 où il est nommé Lieutenant-colonel puis chef d'état-major. Il sert alors à Oran, devient Colonel (1864) puis Commandeur[Quoi ?] (1869) avant d'être nommé chef d'état-major de la 1re division d'infanterie de la Garde impériale.

Il participe à la guerre de 1870 à Metz où il est fait prisonnier. Il est alors envoyé en Allemagne (1871). À son retour en France, il obtient le grade de général de brigade () et reste en disponibilité jusqu'en 1875. Réserviste, il est mis à la retraite le .

Il meurt à la hacienda de Túnel à Altamira en République Dominicaine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Voyage en Abyssinie, dans les provinces du Tigré, du Samen et de l'Amhara, 3 vols., avec Galinier, 1847

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Revue du Tarn, 1937, p. 16
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.1, Afrique, CTHS, 1988, p. 139
  • Jean Paul Poirier, Antoine d'Abbadie: voyageur et physicien du globe au XIXe siècle, 2009, p. 13

Liens externes[modifier | modifier le code]