Pierre Viallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Viallet

Pierre Viallet (, Paris 17e arrondissement - , La Celle-Saint-Cloud) est un réalisateur et producteur de télévision ainsi qu'un écrivain. Membre de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques en 1942, il publie son dernier roman en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur de télévision, il préconise: « Jamais plus de trois personnes en scène à la fois, un maximum de gros plans et des scènes qui permettent de rester le plus longtemps possible sur une même caméra ». L'image télévisuelle par excellence « serait le plan d'un personnage très proche et parlant à voix basse à un consommateur de télévision perdu dans le silence bien bordé de son lit ». Il ajoute également que « Le rôle de la télévision consiste à faire partie de la vie du téléspectateur. Il faut s'introduire dans son appartement, le charmer, l'entourer, le soigner, le mijoter à feu doux et bientôt, si l'on est assez malin, habiter chez lui. » Plus précisément, « l'homme de la télévision est un parasite, un pique-assiette, un ménestrel, un pensionné de petits-bourgeois devenus mécènes, un fou pour roi du coton mercerisé, une cinquième roue indispensable, un membre de la famille qu'il faut nourrir, un orphelin recueilli et un enfant choyé. C'est pourquoi le téléspectateur a déjà le sentiment que le spectacle télévisé est apprêté chez lui et pour lui. Il convient donc de se mouler étroitement à ses préoccupations familiales et intellectuelles. Lui montrer l'évènement en gros plan, afin qu'il puisse y toucher: la façon de vider un merlan et de le rouler dans la farine, la jambe cassée d'un ministre, une pluie modérée sur une localité auvergnate près de laquelle on a précisément de la famille ».

À l'occasion de l'adaptation de Pygmalion (1953) de George Bernard Shaw, Marcel L'Herbier dira qu'« il jongle tout le temps avec les notions irréductibles et sans doute ennemies du théâtre et du cinéma ».

Filmographie[modifier | modifier le code]

Pour la télévision[modifier | modifier le code]

Pour le cinéma et le théâtre[modifier | modifier le code]

Sur la Musique (scénario et mise en scène)
  • À la Rencontre de Bach, Beethoven, Berlioz, Brahms, Chopin, Haydn, Haendel, Liszt', Mozart, Ravel, Vivaldi et Schumann[1] pour Pathé Cinéma (sept films seront primés par le cinéma français, quatre prix à l'étranger dont un prix au Festival de Venise pour Schumann)
  • Hommage à Robert Schumann, tourné en 2010, pour le 200e anniversaire de sa naissance, avec Marie Versini.
Sur la Danse
Sur la Littérature
Sur le Théâtre
  • L'œil en coulisse, magazine mensuel pendant 3 ans.
Sur le Cinéma

Autres émissions de télévision[modifier | modifier le code]

  • Télévision, imprimerie de la vie (collection Signes de vie) avec Marcel L'Herbier (1959)
  • Discorama (Années soixante)
  • Samedi pour vous/ rubrique Portrait Souvenir (1960)
  • Italiques (1974)

Productions[modifier | modifier le code]

  • 1956: Henri Becquerel, documentaire dans la série des « Batisseurs du monde », produit avec André Labarthe
  • 1963: Langevin, documentaire dans la série des « Batisseurs du monde », produit avec André Labarthe
  • 1964: Curie, documentaire dans la série des « Batisseurs du monde », produit avec André Labarthe
  • 1965: Le bonheur conjugal

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les Cahiers du cinéma, n°3 juin 1951, Télévision, « portrait d'une machine »
  • Gille Delavaud, L'art de la télévision: histoire et esthétique de le dramatique télévisée, 2005, De Boeck Université
  • Jean-Jacques Ledos, L'âge d'or de la télévision, 2007, L'Harmattan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. avec Marie Versini dans le rôle de Clara Schumann
  2. Pour ce livre, Pierre Viallet a été nommé Membre d’Honneur de La Société Napoléonienne Internationale.