Pierre Verbrugghe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verbrugghe.
Pierre Verbrugghe
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Pierre Verbrugghe (1929-2017) est un haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines, début et formation[modifier | modifier le code]

Pierre Verbrugghe naît le à Wattrelos, dans le Nord[1].

Ayant fait ses débuts comme attaché de préfecture (1948), il est ensuite élève de l'École nationale d'administration dans la promotion France-Afrique (1957)[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Sorti de l'ENA dans le corps des administrateurs civils, il est successivement chef de cabinet du préfet des Hautes-Alpes (1957), secrétaire général du Territoire-de-Belfort (1959), sous-préfet de l'arrondissement de Montdidier (1964) et secrétaire général de la Nièvre (1967)[1].

Détaché comme chargé de mission, il devient sous-préfet de l'arrondissement de Thionville en 1973[1]. Il rejoint ensuite les cabinets ministériels, pour être nommé préfet de Seine-et-Marne (1982), puis directeur général de la Police nationale (1983)[1]. C'est Charles Pasqua qui obtient son départ[2],[3],[4].

Après un passage à la Cour des comptes, il est placé à la tête de la préfecture de police de Paris (1988)[1].

Son dernier poste est celui de président du conseil d'administration de l'Association technique de l'importation charbonnière[1],[5].

Retraite et mort[modifier | modifier le code]

Il prend sa retraite en 1994[1].

En 1998, il est relaxé dans l'affaire Joseph Doucé, dans laquelle il était mis en cause pour des écoutes supposées illégales[6].

Il meurt le , à l'âge de 88 ans[7]. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise[8].

Georges Marion[9] et Edwy Plenel révèle alors que c'était lui qui avait été leur informateur dans le cadre de l'affaire du Rainbow Warrior[7].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]