Pierre Van Maldere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Van Maldere
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Mouvement
Instrument
Genre artistique
Pierre Van Maldere, Le Médecin de l'amour, Bruxelles 1766.

Pieter (Pierre) van Maldere est un violoniste et compositeur belge né à Bruxelles le et mort dans cette même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Van Maldere a probablement reçu les leçons de Jean-Joseph Fiocco, alors directeur de la chapelle royale. Entré à la cour du prince Charles-Alexandre de Lorraine dès 1749, Van Maldere passe les saisons 1751 à 1753 à Dublin, comme directeur des « Philarmonick Concerts », puis il joue au Concert Spirituel de Paris en août 1754. Il accompagne alors le prince dans ses nombreux voyages à Vienne, où fait représenter ses deux premiers opéras-comiques : Le Déguisement pastoral (1756) et Les Amours champêtres (1758).

De retour à Bruxelles, il compose encore quelques opéras et plus de 40 symphonies, des ouvertures et des sonates. En 1758, il est promu « valet de chambre » du prince, puis devient codirecteur du Théâtre de la Monnaie de 1763 à 1767.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • De nombreux sonates en trio dans le style de Corelli, trois trios pour clavecin, violon et violoncelle op. 7,
  • Des ouvertures
  • Environ 45 symphonies :
    • Sei sinfonie a più stromenti (dédiés au duc d'Antin, vers 1760)
    • Sei sinfonie a più stromenti (Paris, 1762) influencées par l'école de Mannheim
    • Sei sinfonie a più stromenti opus 4 (Paris et Lyon, 1764)
    • Sei sinfonie a più stromenti opus 5 (Paris, 1768)

Opéras[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Clercx-Lejeune, Pierre van Maldere, virtuose et maître des concerts de Charles de Lorraine (1729-1768). Bruxelles, Palais des Académies, 1948.

Liens externes[modifier | modifier le code]