Pierre Strozzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Strozzi.
Pierre Strozzi
Piero-Strozzi.jpg
Portrait de Pierre (Piero) Strozzi, maréchal de France. Atelier de François Clouet, vers 1555 (Chantilly, musée Condé)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Laudomia de' Medici (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Grade militaire
Distinction

Piero Strozzi, cousin de Catherine de Médicis, connu en France sous le nom de Pierre Strozzi (né v. 1510 - mort le 21 juin 1558, à Thionville, Luxembourg) était un condottiere florentin de la Renaissance, qui s'engagea au service de la France et devint maréchal de France en 1554.

Son fils Philippe Strozzi, fut amiral de la France, et fut battu et tué lors de la bataille des Açores en 1582.

Biographie[modifier | modifier le code]

Destiné dans sa jeunesse à l’état ecclésiastique, Pierre Strozzi quitte cette carrière pour embrasser celle des armes. Il sert comme colonel sous les ordres du comte Guy Rangon en Italie, et contribue à faire lever le siège de Turin par les Impériaux en 1536.

En 1537, il est défait par le grand-duc de Toscane près de Montemurlo. Dévoué au service de la France par aversion des Médicis, qui gouvernent sa patrie, il se met à la tête de bandes italiennes qui servent en Piémont pour le roi de France.

Rentré en France en 1543, il prend part au siège de Luxembourg sous le duc d’Orléans.

Battu par le marquis del Vasto, il répare cet échec en levant un nouveau corps de huit mille hommes et en s’emparant d’Albe[précision nécessaire].

Son portrait en armure et ordre de st-Michel, Palazzo Vecchio.

En 1545, il sert dans l’armée navale sous l’amiral d'Annebaut, puis est fait Général des Galères de France.

Le roi Henri II lui donne ensuite le commandement de l’armée envoyée en Italie au secours des Siennois. Encouragé par Catherine de Medicis, Strozzi s'acharne à défendre la ville de Sienne malgré la supériorité des armées hispano-florentines coalisées. Afin de prolonger le siège dans l'attente d'une hypothétique armée de secours venue de France, il organise l'expulsion des « bouches inutiles » : l'opération provoque la mort de nombreux civils essentiellement des femmes, des enfants et des personnes âgées ou handicapées. Strozzi bat Rudolf Raglion et Ascanio della Corgna, mais est défait et gravement blessé à Marciano le 2 août 1554.

Notons qu'il a aussi participé au siège de Metz en 1552, aux côtés de François de Lorraine, duc de Guise.

Il reçoit le bâton de Maréchal de France la même année. Nommé lieutenant général de l’armée qui doit défendre le Pape Paul IV contre les Espagnols, il reprend la ville d’Ostie et fait lever le siège de Rome en 1557.

Revenu en France, il se distingue au siège de Calais (1558).

En juin de la même année, étant au siège de Thionville sous les ordres du duc de Guise et alors qu’il va reconnaître un emplacement de batterie, il est mortellement frappé d’un coup d’arquebuse.

Pierre Strozzi est inhumé à Épernay dont il était le seigneur, sa pierre tombale est en l'Église Notre-Dame d'Épernay.

Sa pierre tombale.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Coa fam ITA strozzi.jpg

D'or, à la fasce de gueules, chargée de trois croissants tournés d'argent.[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, , 1171 p. (lire en ligne), et ses Compléments sur www.euraldic.com

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d’Espagne

Liens externes[modifier | modifier le code]