Pierre Schott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Schott
Naissance (63 ans)
Strasbourg, France
Genre musical Pop française, blues, world music
Instruments Guitare
Site officiel pierreschott.com

Pierre Schott est un auteur-compositeur-interprète, guitariste et bassiste français né le à Strasbourg. Il est par ailleurs ingénieur du son, diplômé de l'école Louis Lumière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Schott se fait connaitre dans les années 1980, en formant le groupe Raft avec le chanteur auteur-compositeur et leader Christian Fougeron. Basé à Strasbourg, ce duo dans lequel Schott est alors bassiste et programmateur, sort chez Polydor en 86 un premier album de new wave minimaliste (en anglais) puis en 89 un second opus aux couleurs reggae-pop (en français). En 1987, le groupe obtient un disque d'or en vendant plus de 500 000 exemplaires de son hit single Yaka Dansé.

Dans les années 1990, après la séparation de Raft, le musicien retrouve la guitare électrique de ses débuts, se risque « chanteur » et sort trois albums solo : Le Nouveau Monde chez Virgin en 92 (produit par Robin Millar incluant le single duo avec Tanita Tikaram Je te voudrai quand même), Le Retour à la Vie Sauvage chez Dreyfus en 95 et Le Milieu du Grand Nulle Part chez Musidisc en 98 (avec les Kick Horns, section de cuivres d'Eric Clapton, sur 8 titres).

Contemplative et mélancolique, post-rock aux guitares bluesy, la chanson française de Pierre Schott obtient un succès d'estime, grâce au soutien de FIP radio, du quotidien Libération et des médias spécialisés qui l'évoquent comme le « J.J. Cale français ». À la même époque, Schott participe à l'album hommage à Gérard Manset, son seul modèle dans la chanson française, et donne des concerts en première partie de Willy DeVille, Alain Bashung, Zucchero, les Innocents.

Dans les années 2000, Pierre Schott réalise et mixe entre autres les albums de Radio 777 (rock français, pour Globe/Sony), Cool Crooners of Bulawayo (jazz vocal du Zimbabwe, pour Globe/Sony), SuperDog (brit pop, pour Warner Allemagne), Benjamin Téhoval (blues).

Marqué par la disparition de son manager et ami Christian Noaille, Pierre Schott repousse à fin 2007 la sortie de son 4e album Zenland, aux teintes electro et downtempo. Oublié par une industrie du disque aux abois, cet album et les suivants seront essentiellement distribués par correspondance via internet.

Les années 2010 voient successivement la parution de La Fiancée du Silence (à l'été 2010), puis du Gardien de Nénuphar (au printemps 2013), prolongement logique de cette longue dérive onirique et méditative dans une discographie définitivement hors format. En , Pierre Schott sort Life in th low key, un album aux compositions originales exceptionnellement en anglais, hommage à la guitare électrique à classer aux confins improbables de la pop, du blues et de l'ambient.

Sur l'album Gringo qui parait en , la guitare bluesy et les textes soignés retrouvent un écrin plus richement orchestré et des grooves colorés. Plus souvent sur son vélo que sur scène, le quidam a pris pour manie d'associer en vidéo sa musique et ses escapades cyclistes (entre autres la descente des cols de montagne), enfonçant inlassablement le clou de ses odes singulières aux espaces décalés.

Sorti en 2019, "remixes et miscellanées" est un 9e album au format inhabituel puisque le guitariste gaucher y partage le micro avec la jeune chanteuse de blues MARIYA sur une collection de 7 anciens titres remixés et 4 nouvelles compositions.

Discographie (solo)[modifier | modifier le code]

  • Le Nouveau Monde (1992, Virgin)
  • Le Retour a la Vie Sauvage (1995, Disques Dreyfus)
  • Le Milieu du Grand Nulle Part (1998, Musidisc)
  • Zenland ... (2008, Must Production)
  • La Fiancée du Silence (2010, Pierre Schott)
  • Le Gardien de Nénuphar (2013, Pierre Schott)
  • Life in the Low Key (2016, Pierre Schott)
  • Gringo (2018, Pierre Schott)
  • #9 remixes & miscellanées (2019, Pierre Schott feat. Mariya)

Liens externes[modifier | modifier le code]