Pierre Schielé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Schielé
Illustration.
Fonctions
Sénateur du Haut-Rhin
Élection 22 septembre 1968
Réélection 25 septembre 1977
Président du Conseil régional d'Alsace
Prédécesseur André Bord
Successeur Marcel Rudloff
Maire de Thann
Prédécesseur Modeste Zussy
Successeur Jean-Pierre Baeumler
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle)
Date de décès (à 86 ans)
Lieu de décès Mont Sainte-Odile (Bas-Rhin)
Nationalité Française
Parti politique UDF
Profession Professeur

Pierre Schielé, né le à Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle) et mort le au Mont Sainte-Odile (Bas-Rhin), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Schielé commence sa carrière politique en devenant maire de Thann en 1956, après avoir battu le maire sortant Modeste Zussy[1]. Il sera reconduit à son poste à chaque élection (1959, 1965, 1971, 1977, 1983) et ce jusqu'en 1989.

Il est élu sénateur du Haut-Rhin en 1968 et le restera jusqu'en 1995 en décidant de ne pas briguer un nouveau mandat. Il est membre de la commission des affaires culturelles au sein du groupe centriste au Sénat. Devenu questeur en 1983 au Palais du Luxembourg, il sera remplacé par André Fosset en 1989[2]. Durant ses trois mandats sénatoriaux consécutifs, il participe à la rédaction de nombreuses résolutions et propositions de lois[3].

Pierre Schielé est élu président du Conseil régional d'Alsace en 1977, il succède à André Bord et favorise ainsi pour la première fois l'alternance entre gaullistes et centristes, bas-rhinois et haut-rhinois.

Côté vie privée, il se marie le avec Georgette Bruckert dont il eut 5 enfants, 14 petits-enfants et 8 arrière-petits-enfants.

Pierre Schielé décède lors d'une sortie familiale au Mont Sainte-Odile[4],[5]. Sa mort suscite de nombreuses réactions au sein de la classe politique[6].

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats locaux
Mandats parlementaires
Autres fonctions

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]