Pierre Sarkozy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Sarkozy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Mère
Marie-Dominique Culioli (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jean Sarkozy
Giulia Sarkozy (d)
Louis Sarkozy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Sarkozy, né le à Neuilly-sur-Seine, est un producteur de rap et de hip-hop français plus connu sous le pseudonyme de Mosey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et vie privée[modifier | modifier le code]

Pierre Sarkozy naît le [1],[2]. Il est le fils aîné de Marie-Dominique Culioli et de Nicolas Sarkozy[3],[4]. Ses parents se sont mariés en 1982[5]. Il a pour marraine Cécilia Martin[6] et a pour actuelle belle-mère Carla Bruni-Sarkozy[7].

En 2015, Pierre Sarkozy fait savoir qu'il a une compagne[8].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Pierre Sarkozy s'est introduit dans le monde du rap de manière anonyme notamment grâce à Fatou Biramah[9]. Il a comme pseudonyme Mosey[4],[10]. Il crée le label Da Crime Chantilly, Da Cream Chantilly ou Da Cream avec Stan et Yang[11],[12] puis compose pour Poison la chanson La Rue de son album Vue d'Ici, le rappeur Poison affirmera plus tard dans un interview à Générations et dans une vidéo Dailymotion[13] qu'il ne connaissait pas, a ce moment, l'identité de « Mosey »[12],[14].

Il produit des titres de Poison et David Banner et signe la bande-son de l'émission Rayon X, présentée par les frères Bogdanov[15], produite par la société XD production de Laurent Juppé, fils d'Alain Juppé.[réf. nécessaire].

La véritable identité de Mosey ne sera découverte par Poison et le milieu du rap que lors de l'intronisation de Nicolas Sarkozy à la présidence et lors de sa venue au MTV Europe Music Awards à Munich en novembre 2007[12].

Recruté par Ramzy Bédia, il a écrit quatre titres pour la BO du film Seuls two d'Éric et Ramzy[16],[17]. Il devrait collaborer au prochain album de M. Pokora[11].

Il produit un disque de Doc Gynéco[4],[18].

En 2015 il est derrière les platines à une soirée organisée pour le 67e anniversaire de l'État d'Israël[19].

En 2017 il sort un remix intitulé Miss You. Le titre est interprété à l'origine par les Rolling Stones puis repris par Carla Bruni dans son album French Touch[20].

Politique[modifier | modifier le code]

Pendant la présidence de Nicolas Sarkozy, il ne s'exprime pas publiquement sur son père ou sur la politique[21].

Il est cependant responsable du groupe « solidarité et partage » des Jeunes Populaires de Neuilly-sur-Seine[22]. Il aide son frère Jean lorsque celui-ci se lance en politique, en 2008[4].

Rapatriement d'Ukraine[modifier | modifier le code]

En 2012 il est rapatrié au moyen d'un Falcon présidentiel suite à une intoxication alimentaire en Ukraine. Selon Rue 89, il ne semblait pas être dans un état critique[23]. L’heure de vol du Falcon 50 coûte 5 625 euros, l’avion volant environ 7 heures, le total s'élève à environ 40 000 euros[24]. Pierre Sarkozy était parti à Odessa pour donner un concert lors d'une soirée privée[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.gala.fr/stars_et_gotha/pierre_sarkozy
  2. http://www.lefigaro.fr/politique/2010/05/12/01002-20100512ARTFIG00632-pierre-sarkozy-celui-dont-on-ne-parle-pas.php
  3. « Pierre Sarkozy dévoile son enfance sur Instagram », sur parismatch.com, (consulté le 22 juin 2018).
  4. a b c et d Raphaëlle Bacqué, « Pendant ce temps, Pierre Sarkozy fait du rap », sur lemonde.fr, (consulté le 24 juin 2018).
  5. La rédaction, « Pierre Sarkozy partage une photo de ses parents jeunes sur Instagram », sur huffingtonpost.fr, 28 juillet 2016, modifié le 5 octobre 2016 (consulté le 22 juin 2018).
  6. Alexandre Kara et Philippe Martinat, DSK - Sarkozy, Le duel: Biographie comparative - Essais - documents, Max Milo, , 288 p. (ISBN 9782315002719, lire en ligne)
  7. « Pierre Sarkozy offre un joli clin d’œil à sa belle-mère Carla Bruni », sur femmeactuelle.fr, (consulté le 22 juin 2018).
  8. Thomas Janua, « Pierre Sarkozy présente sa compagne », sur telestar.fr, (consulté le 22 juin 2018).
  9. 50 mn Inside, 28 juin 2008
  10. Régis Soubrouillard, « Pierre Sarkozy, le DJ le plus blindé de la République », sur marianne.net, (consulté le 22 juin 2018).
  11. a et b (fr) Laurence Rémila, « MC Sarko ! », sur Technikart.com, (consulté le 16 juillet 2008)
  12. a b et c Charles Bremner, « Rappers who hate Nicolas Sarkozy have a new recruit: his son », sur TimesOnline.co.uk
  13. (fr) Poison, « Poison répond à propos de Pierre Sarkozy », (consulté le 16 juillet 2008)
  14. (en) Henry Samuel, « Nicolas Sarkozy's son 'outed' as rap producer », The Telegraph,‎ (lire en ligne)
  15. « Pierre Sarkozy : le poil à rapper de l'Elysée », sur purepeople.com, (consulté le 22 juin 2018).
  16. (fr) Francesca Gasse, « Eric, Ramzy et Pierre Sarkozy, nouveau trio comique », sur Bakchich.info, (consulté le 17 juillet 2008) : « Il a composé pour l’occasion quatre titres sur les douze titres originaux. Plus précisément, une musique d’accompagnement et trois musiques « à la manière de ». »
  17. (fr) « Pierre Sarkozy », sur Commeaucinema.com (consulté le 17 juillet 2008)
  18. (fr) « Pierre Sarkozy et Doc Gynéco ont "une bonne vibe" », sur nouvelobs.com, (consulté le 17 juillet 2008)
  19. « Pierre Sarkozy en Israël comme DJ pour les fêtes de l'indépendance », sur rtl.fr, (consulté le 25 juin 2018).
  20. Christopher QUAREZ, « Quand Pierre Sarkozy (Dj Mosey) remixe le titre de belle-maman Carla Bruni-Sarkozy, "Miss You" », sur lci.fr, (consulté le 22 juin 2018).
  21. (fr) « L'interview de Mosey (Pierre Sarkozy) », sur generationsfm.com (consulté le 18 juillet 2008)
  22. (fr) « Pierre Sarkozy parle du logement social à Neuilly », sur nouvelobs.com, Le Nouvel Observateur, (consulté le 18 juillet 2008)
  23. « Pierre Sarkozy rapatrié en France aux frais de l'État ? », sur 20minutes.fr, (consulté le 22 juin 2018).
  24. Nicolas Bégasse et Matthieu Goar, « La vérité sur le rapatriement de Pierre Sarkozy en avion officiel », sur 20minutes.fr, (consulté le 22 juin 2018).
  25. « Rapatriement de Pierre Sarkozy : facture salée, selon le Canard enchaîné », sur leparisien.fr, (consulté le 22 juin 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]