Pierre Sangra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sangra.
Pierre Sangra
Description de cette image, également commentée ci-après
Pierre Sangra au Novomax à Quimper en 2016.
Informations générales
Naissance (58 ans)
Fontenay-sous-Bois
Genre musical chanson, rock
Instruments Guitares, mandoline, ukulélé, banjo, saz, oud, Sitar, violon, violoncelle, pedal steel guitar
Années actives Depuis 1977
Labels Tôt ou tard, Keltia musique
Site officiel

Thomas Fersen officiel

Red Cardell officiel

Pierre Sangra, né le à Fontenay-sous-Bois, est un musicien, compositeur, arrangeur et réalisateur artistique français.

Guitariste et cofondateur du groupe Banlieue Est en 1977, il est surtout connu comme musicien multi-instrumentiste de Thomas Fersen pendant plus de vingt ans et actuellement membre du groupe Red Cardell depuis 2015.

À partir de 2002, en parallèle de sa collaboration avec Fersen, il rejoint le Ukulélé Club de Paris et est régulièrement sollicité pour collaborer avec des artistes de la chanson comme Pierre Perret, JP Nataf et Charlélie Couture ou de la nouvelle scène française comme Vincent Delerm, Da Silva, Emma Daumas et Alexis HK.

Parcours[modifier | modifier le code]

Shakin' Street, Banlieue Est[modifier | modifier le code]

Pierre Sangra au Festival du bout du monde 2009.
Il accompagne Thomas Fersen à la mandoline lors d'un concert à Villeurbanne en 2009.
Invité au côté de Dan Ar Braz à Bénodet en 2009, pour un duo de guitares, lors de la tournée du Banquet de cristal de Red Cardell.
Violoniste dans Fest-Rock au FIL 2014 avec Jean-Pierre Riou et le Bagad Kemper.

C'est à 17 ans, au printemps 1977, que Pierre Sangra débute sa carrière de musicien. Il est choisi après auditions pour remplacer Louis Bertignac comme guitariste dans Shakin' Street. Il commence à travailler et répéter avec le groupe dans les sous-sols de la fac de Jussieu mais étant mineur, son père s'oppose à ce qu'il quitte l'école pour partir en tournée de concerts.

En fin de cette même année, il monte le groupe de rock Banlieue Est avec José Garcia (guitare, chant) et Dominique Gaudin (batterie). En 1978 l'ancien guitariste des Frenchies, Morgan Davis, les rejoins un temps comme chanteur. En 1979 Eric de Amorin devient le bassiste de la formation accompagné de l'ex batteur des Rock’n’Rollers, Gérald Coulondre. Le groupe sort un disque éponyme et le single Un autre mec en 1981 chez Pathé Marconi et assure les premières parties de la tournée française de Doctor Feelgood avant de séparer l'année suivante[1].

Pierre Sandra[modifier | modifier le code]

En 1983, il commence une carrière d'auteur-compositeur-interprète sous le nom « Pierre Sandra » qu'il poursuit jusqu'au début des années 1990 et enregistre plusieurs 45t dont Irish Reggae (invité sur la scène du théâtre de l'Empire pour Dimanche Martin l'émission de Jacques Martin sur Antenne 2[2]), Comme la tour de Babel, Au rythme du temps et Fille d'Amazonie, Magellan, Paris café et Pars doucement et enfin Cornouailles . Sous ce même nom il compose aussi en 1987 pour d'autres artistes: Le héros et Tartiner l'amour, paroles de Yves Heimburger (alias Yvan Burger), interprétés par Bain de mer[3], Elvis, quand tu chantais, paroles de Hubert Ithier , interprété par Lionel Cassan[4] , avec Jacques Blanchard Fais-moi rêver pour Marisa Berenson ou Femme de lumière interprété par Julie Pietri.

Rencontre avec Thomas Fersen[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Thomas Fersen.

En 1992, sa rencontre avec Thomas Fersen va s'avérer déterminante. Ils entament dès lors une collaboration qui perdure jusqu'en 2015 et ensemble enregistrent dix albums studio et trois albums en public dont six certifiés disques d'or : Le bal des oiseaux en 1993 , Les ronds de carotte en 1995 , Qu4tre en 1999, Le Jour du poisson en 2001[5], Pièce montée des grands jours en 2003[6] et Le Pavillon des fous en 2007[7]. Il l'accompagne le chanteur de Ménilmontant sur toutes ses tournées depuis 1993, soit en duo, soit accompagnés d'autres musiciens.

Red Cardell[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Red Cardell.

Proche de Jean-Pierre Riou le chanteur guitariste de Red Cardell, il pose ses instruments sur cinq albums du groupe breton . Depuis 2006 et leur première collaboration sur l'album Naître (grand prix du disque du Télégramme en 2007[8]), où il côtoie le violoniste ukrainien Sergïi Okhrimtchuk et le chanteur Kabyle Farid Aït Siameur, il accompagne régulièrement le trio comme invité sur certains de leur concerts. en 2008 avec Thomas Fersen ils reprennent la chanson Le petit bistro accompagnés des trois membres de Red Cardell pour Le Banquet de cristal (grand prix du disque Produit en Bretagne 2009[9]), l'album des quinze ans du groupe quimpérois. La Fête au village, l'album live de la tournée où il apparaît comme musicien additionnel, sort en 2009. Il retrouve un des invités du « Banquet », Dr Das le bassiste d'Asian Dub Foundation, pour enregistrer le titre Falling in Love sur l'album éponyme qui sort en 2012. En 2014 il collabore une nouvelle fois avec le trio breton pour la bande originale du défilé de la collection Gwenn ha Du créée par le styliste et brodeur Pascal Jaouen puis participe au mois d'août, comme violoniste, au spectacle Fest-Rock donné par Red Cardell et les 50 musiciens du Bagad Kemper au Festival interceltique de Lorient[10]. En 2015, avec le même ensemble, il donne trois représentations estivales à Bénodet, Quiberon et Concarneau.

À l'automne 2015, Jean-Pierre Riou et Jean-Michel Moal, co-fondateurs du groupe en 1992, se retrouvent après quatre années de séparation. Ils décident de former un nouveau collectif avec comme nouveaux membres Pierre Sangra et le batteur Hibu Corbel (Robin Foster, Alexis HK).

Le nouveau quatuor se retrouve au début de décembre au Novomax, le nouveau pôle musical de Quimper, pour entammer des premières répétitions en commun et travailler sur leur nouvel album et annonce un premier concert dans le lieu le 30 avril 2016[11]. L'album Un Monde tout à l'envers sort le 29 mars 2016 chez Keltia musique[12].

Collaborations diverses[modifier | modifier le code]

La chanson et la nouvelle sçène française[modifier | modifier le code]

À partir de 2002, il est régulièrement sollicité pour ses qualités de musicien multi-instrumentiste et d'arrangeur par des artistes de la chanson comme Corine Marienneau, la bassiste de Téléphone[13], Pierre Perret, Arielle Dombasle ou JP Nataf le chanteur des Innocents, par la chanteuse orientale Fabienne Elkoubi ou le groupe corse Giramondu, et ceux de la nouvelle scène française et du label Tôt ou tard, dont il est un des pionniers auprès de Fersen[14], comme Vincent Delerm, Da Silva et Gerald Genty.

Le Ukulélé Club de Paris[modifier | modifier le code]

En parallèle, quand son emploi du temps le lui permet, il rejoint le Ukulélé Club de Paris jusqu'en 2008, autour de Joseph Racaille, Cyril Lefebvre, Brad Scott, Dominique Cravic, François Ovide, Tony Truant et d'autres instrumentistes de la « guitare hawaïenne »[15]. En 2007, l'album Gratte moi la puce de Thomas Fersen est constitué de reprises de son répertoire jouées au ukulélé en duo avec Pierre Sangra[16].

Autres projets[modifier | modifier le code]

Toujours compagnon de route de Fersen, il poursuit ses collaborations avec Les Blaireaux, Marina puis Olive et Moi en 2008, Ed Laurie, Alexis HK et Da Silva en 2009.

En 2012 il travaille avec le chanteur basque Peïo sur son premier EP et Constance sur son second album puis accompagne Alexis HK aux guitares, banjo et violon sur son album Le dernier présent et la tournée à suivre[17].

En 2013, il collabore au 1er album de Peïo L'ombre et la lumière, ainsi qu'au 2e album de David Solinas Bord de Sçène.

En 2014, il rejoint comme guitariste The Mermaids le groupe qui accompagne Peïo sur son deuxième album I Ni Ce et sur scène .

En 2015 il participe au Ramon Pipin band pour trois concerts au Café de la Danse à Paris[18] et pose ses instruments sur Laisse Couler le premier album de Valérian Renault[19] , produit par Matthieu Ballet. Il enregistre par ailleurs des violons sur la chanson Nicolas pour l'album Une vie en musique, rétrospective de la carrière de Sylvie Vartan[20].

Depuis 2015, il accompagne Emma Daumas sur scène à la guitare et au ukulélé sur scène. Puis il collabore avec elle pour son quatrième album Vivante sorti en 2016, et l'accompagne sur sa tournée promotionnelle dans les médias et sur scène aux côtés d’Étienne Roumanet à la contrebasse[21].

En 2016, quand il n'est pas en répétition ou en concert avec Red Cardell et Emma Daumas, il continue à collaborer avec d'autres artistes et accompagne notamment Charlélie Couture pour les représentations promotionnelles de son nouvel album Lafayette dans les médias français[22].

Instruments[modifier | modifier le code]

S'il est un virtuose de la guitare (acoustique ou électrique), Pierre Sangra joue aussi de nombreux autres instruments comme le ukulélé, le saz, le oud, la mandoline, le sitar, le banjo, le violon et le violoncelle. Sur la tournée 2008 - 2009 de Thomas Fersen (pour l'album Trois Petits Tours), il joue également de la Pedal steel guitar, un instrument dérivé de la guitare.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Banlieue Est[modifier | modifier le code]

Avec Thomas Fersen[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Avec Red Cardell[modifier | modifier le code]

2006 à 2014 ː collaboration comme invité à cinq albums.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Comme arrangeur ou compositeur[modifier | modifier le code]

  • Fabio Conti : Le cœur accro / Noï 45T (1986)
  • Nandie : Train De Nuit 45T (1987)[23]
  • Florida's Band : We Want You, Captain Cook 45T (1987)[24]
  • Bain de mer : Le héros Tartiner l'amour 45T (1987)
  • Lionel Cassan : Elvis, quand tu chantais 45T (1987)
  • Double Messieurs : Hey ! Petite Sœur 45T (1989)[25]
  • Julie Pietri : La Légende Des Madones (1989)[26]
  • David Solinas : Bord de scène (2012)[27]


Comme instrumentiste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hervé, « Encyclopédie du Rock : Banlieue Est », sur rockmadeinfrance.com, Rock Made in France, (consulté le 12 décembre 2014)
  2. « Irish Reggae Pierre Sandra », sur youtube.com, Antenne 2, (consulté le 12 décembre 2014)
  3. « Coup d'œil sur Bain de mer - Le héros (1987) », sur skyrock.com, Skyrock, (consulté le 12 décembre 2014)
  4. « Elvis quand tu chantais », sur encyclopedisque.fr, Encyclopédisque (consulté le 12 décembre 2014)
  5. a et b « Certifications », sur snepmusique.com, SNEP, (consulté le 13 décembre 2014)
  6. a et b « Certifications », sur snepmusique.com, SNEP, (consulté le 13 décembre 2014)
  7. a et b « Certifications », sur snepmusique.com, SNEP, (consulté le 13 décembre 2014)
  8. Frédéric Jambon, « Election du meilleur album lié à la Bretagne : Red Cardell. "Naître" », sur letelegramme.com, Le Télégramme, (consulté le 13 décembre 2014)
  9. « Palmarès du grand prix du disque Produit en Bretagne 2009 », sur francomix.com, Francomix, (consulté le 15 décembre 2014)
  10. Pirlouiiiit, « Critique de concert 44e Festival Interceltique de Lorient », sur concertandco.com, Concert AndCo, (consulté le 12 décembre 2014)
  11. « Red Cardell répète son nouvel album à Quimper », sur Ouest-France, (consulté le 10 décembre 2015)
  12. « Red Cardell - Un Monde Tout à L'Envers », sur Keltia musique (consulté le 30 mars 2016)
  13. « corine : nouveau casino », sur macorine.free.fr, Ma Corine, (consulté le 31 décembre 2014)
  14. « Thomas Fersen - Gratte moi la puce, Best of de poche », sur froggydelight.com, Froggy's delight.com, (consulté le 14 décembre 2014)
  15. Bertrand, « Ukulele club de Paris le 18 juillet à la maroquinerie », sur ukulele.fr, Ukulele.fr, (consulté le 13 décembre 2014)
  16. Thierry Coljon, « Un festin de Thomas Fersen », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le 13 décembre 2014)
  17. La Familia, « Alexis HK : Biographie », sur alexishk.com, Alexis HK, (consulté le 14 décembre 2014)
  18. « Ramon Pipin Band par trois fois au Café de la Danse, ça se fête ! », sur Blog de FRANCK BART
  19. « Valérian Renault – Laisse Couler », sur Discogs
  20. « Sylvie Vartan – Une Vie En Musique », sur Discogs
  21. « Présentation - PIERRE SANGRA », sur sites.google.com (consulté le 19 mai 2017)
  22. « Pochette Surprise Live RTL », sur CharlElie Officiel (consulté le 24 mai 2016)
  23. « Nandie – Train De Nuit », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  24. « Florida's Band – We Want You, Captain Cook », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  25. « Double Messieurs – Hey ! Petite Sœur », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  26. « Julie Pietri – La Légende Des Madones », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  27. « Le retour de David Solinas en « bord de Scène » », sur corsematin.com, Corse-Matin, (consulté le 3 mai 2015)
  28. « Indelicatesse », sur musikafrance.com, Musikafrance, (consulté le 13 décembre 2014)
  29. « Ukulélé Club de Paris », sur rateyourmusic.com, Rate your music (consulté le 13 décembre 2014)
  30. « Vincent Delerm – Vincent Delerm », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  31. « Plus de sucre », sur musikafrance.com, Musikafrance, (consulté le 13 décembre 2014)
  32. « Vincent Delerm – Kensington Square », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 12 décembre 2014)
  33. Groggy, « Da Silva, Décembre en été », sur froggydelight.com, froggy's delight, (consulté le 13 décembre 2014)
  34. « Red Cardell sort son nouvel album « Naître » : en avant-première sur An Tour Tan ! », sur antourtan.org, An Tour Tan, (consulté le 10 décembre 2014)
  35. « Da Silva, Françoiz Breut – Le Mystère Des Couleurs », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 12 décembre 2014)
  36. Groggy, « Da Silva, De beaux jours à venir », sur froggydelight.com, froggy's delight, (consulté le 13 décembre 2014)
  37. « Marina – Libellule », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  38. « Le banquet de cristal (Celtic Rock from Brittany - Keltia musique Bretagne) », sur lastfm.fr, Last FM, (consulté le 10 décembre 2014)
  39. Cali Rise, « Olive et moi, le champion toute catégorie ! », sur impudique.net, Impudique Magazine, (consulté le 13 décembre 2014)
  40. « Emmanuel Da Silva – La Tendresse Des Fous », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  41. « Boris Vian By Various – À Boris Vian "On N'Est Pas Là Pour Se Faire Engueuler !" », sur discogs.com, Discogs, (consulté le 13 décembre 2014)
  42. « Red Cardell - Falling in Love », sur rythmes-croises.org, Ethnotempos, (consulté le 13 décembre 2014)
  43. « Peïo », sur lesinrocks.com, Les Inrocks lab, (consulté le 12 décembre 2014)
  44. « Gwenn ha du, Red Cardell et le bagad Kemper », sur delairdanslbiniou.com, De l'air dans l'biniou, (consulté le 13 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :