Pierre Racine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Racine.
Pierre Racine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Directeur
École nationale d'administration
-
Directeur des stages (d)
École nationale d'administration
-
Lucien Mehl (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 102 ans)
Nationalité
Activité
Fratrie
Enfant
Autres informations
Distinction

Pierre Racine, né le à Tunis et mort le , est un haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Racine est diplômé d'études supérieures en droit public et en économie politique[1]. Il est reçu en 1935, au concours de l'auditorat au Conseil d'Etat, où il siègera jusqu'en 1978. Mobilisé, il est fait prisonnier en juin 1940 et passe cinq ans en captivité en Allemagne[2].

Cofondateur de l'École nationale d'administration en 1946, il en a été le directeur des stages de 1945 à 1956, puis le directeur de 1969 à 1975.

Il a été directeur de cabinet du Premier ministre Michel Debré de 1959 à 1962, puis chargé, à partir de 1963, de la construction et de l'aménagement des stations balnéaires et touristiques du Languedoc (par exemple : La Grande-Motte) et du Roussillon. À ce titre, il a été à la tête de la Commission ad hoc surnommée « Mission Racine ».

Pierre Racine fut pendant trente-huit ans, le président du Service social familial nord-africain (SSFNA), association devenue en 1979 l'Association service social familial migrants (Assfam).

Il est père de six enfants.

Il est le frère du secrétaire particulier du maréchal Philippe Pétain, Paul Racine[3], et le père du conseiller d'État Bruno Racine.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Mission impossible ? : l'aménagement touristique du littoral Languedoc-Roussillon, Montpellier, "Midi Libre", coll. « Collection Témoignages » (no 1), , 293 p., 21 × cm (OCLC 300163798, notice BnF no FRBNF34674017, SUDOC 000474061)
  • Rapport au Ministre de l'économie et des finances sur l'évolution et la modernisation des caisses d'épargne 56 p. Paris, Imp. nationale, 1968

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lesbiographies.com/#/Biographie/RACINE-Pierre,2327.
  2. Luc Cédelle, « Pierre Racine », Le Monde,‎
  3. « Pierre Racine », sur geneanet.org (consulté le 24 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]