Pierre Petit (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Petit.

Pierre Petit (né à Paris 1617–1687), médecin, poète et latiniste français. Il signait indifféremment ses œuvres « Marinus Statileus » et « Euthyphron ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit étudia la médecine à l’université de Montpellier, obtenant le titre de docteur en médecine, bien qu'il ne pratiquât jamais. De retour à Paris, il vécut quelque temps chez le président Lamoignon en tant que précepteur, puis partagea avec Aymar de Nicolai, premier président de la Chambre des comptes, sa passion pour les belles-lettres. Il mourut l'année même de son mariage, en 1687[1]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Selon Robert Watt, ses œuvres les plus significatives sont[2] :

  • Élégie sur la mort de Gabriel Naudé. 1653.
  • De Motu Animalium Spontaneo (1660), un livre in-8°.
  • Epistolæ Apologetica; A. Menjoti de variis Sectis Amplectendis examen: ad Medicos Parisienses, Autore Adriano Scauro, D.M. 1666, in-4°.
  • Apologia pro genuitate Fragmenti Satyrici Petroniani. 1666, in-8°.

Sous le pseudonyme de Marinus Statileus:

  • De nova Curandorum Morborum Ratione per Transfusionem Sanguinis. 1667, in-4° dans lequel il s'oppose au recours à la transfusion sanguine pour soigner les maladies.

Sous le pseudonyme d’Euthyphron:

  • Miscellanearum Observationum (Utrecht, 1683), 4 livres in-8°
  • Selectorum Poematum, liber ii. accessit Dissertatio de Furore Poetico (Paris, 1688), 2 livres in-8°.
  • De Amazonibus, Dissertatio, Paris,‎ 1685 (réimpr. Leyde, 1712), in-12°
    L'auteur s'y attache à démontrer, textes et vestiges à l'appui, l'existence des Amazones.
  • Traité historique sur les amazones... / Par Pierre Petit... - A Leide: Chès J.A. Langerak..., 1718. - 2 t.; 12⁰
  • De Natura et Moribus Anthropophagorum, Dissertatio (Utrecht, 1688), in-8°.

Il écrivit aussi sous son vrai nom un dialogue didactique (dont Euthyphron est l'un des protagonistes!) :

  • Gelliani problematis explicatio, sive de continentia Alexandri Magni, et Publii Scipionis Africani. Dialogus. Paris, 1668, in-12°.

En 1726, son Commentaire sur les trois premiers livres d’Arétée parut augmenté d'une Vie de Petit chez Maittaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Gorton, (1835), A General Biographical Dictionary.
  2. Robert Watt, (1824), Bibliotheca Britannica; or, A general index to British and foreign literature, p. 749

Liens internes[modifier | modifier le code]