Pierre Peslin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Officier général francais 2 etoiles.svg Pierre Zéphirin Charles Peslin
Naissance
Vannes
Décès (à 60 ans)
Dieue-sur-Meuse
Suicidé
Origine Drapeau de France Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1872-1914
Commandement 45e brigade d'infanterie
9e division d'infanterie
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur

Pierre Zéphirin Charles Peslin (VannesDieue-sur-Meuse) est un officier général français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Vannes dans le Morbihan, il est le fils d'un professeur de mathématique de la faculté des sciences de Rennes, Henri Jean Louis Peslin et de Flavie Julienne Marie Victorine Claret[1].

Pierre Peslin intègre l'École polytechnique en 1872. À la sortie d'école, en 1874, il intègre l'infanterie. Il est nommé sous-lieutenant du 1er régiment d'infanterie. Il passe lieutenant au 127e régiment d'infanterie à Valenciennes et se marie, le , à Laure Nauts. Capitaine en 1887, il intègre les services d'état-major. Il est promu au grade de chef de bataillon du 24e régiment d'infanterie le .

Promu au grade de lieutenant-colonel, puis de colonel le , il prend le commandement du 14e régiment d'infanterie à Brive.

Promu général de brigade le , il prend la tête de la 45e brigade d'infanterie à Limoges. Chevalier de la Légion d’honneur depuis 1891, il est nommé officier de l’ordre le [2].

Le , il est nommé commandant de la 9e division d'infanterie à Orléans.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le , le général Peslin est mobilisé à la tête de sa division. Transporté à Saint-Mihiel le 7 août, son unité fait mouvement au sud de Verdun vers la région Belleray-Sommedieue-Dieue. Il se suicide à son cantonnement de Dieue-sur-Meuse le (à 60 ans). Non reconnu « mort pour la France », il est enterré à Dieue-sur-Meuse le lendemain de son décès[3]. Il figure cependant sur le monument aux morts de la paroisse Notre-Dame de Recouvrance d'Orléans, avec son grade.

Décorations[modifier | modifier le code]

Décorations françaises[modifier | modifier le code]

Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur (décret du 12 juillet 1910).
Chevalier de l'ordre des Palmes académiques Chevalier de l'ordre des Palmes académiques ().

Décorations étrangères[modifier | modifier le code]

Ordre du Nichan Iftikhar Officier ribbon (Tunisia).svg Officier du Nichan Iftikhar (Tunisie).
Order of Saint Stanislaus Ribbon.PNG Chevalier de 2e classe de l'ordre de Saint-Stanislas (Russie).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Géhin et Jean-Pierre Lucas, Dictionnaire des généraux et amiraux français de la Grande Guerre (1914-1918), vol. L-Z, t. 2, Paris, Archives & Culture, , 699 p. (ISBN 978-2-35077-070-3, notice BnF no FRBNF41384629).

Liens externes[modifier | modifier le code]