Pierre Pascallon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre Pascallon
Fonctions
Maire d'Issoire
Prédécesseur Jacques Lavédrine
Successeur Jacques Magne
Conseiller général du canton d'Issoire
Prédécesseur Jacques Lavédrine
Successeur Robert Chabaud
Député de la 4e circonscription du Puy-de-Dôme
Prédécesseur Jacques Lavédrine
Successeur Jean-Paul Bacquet
Député du Puy-de-Dôme
(scrutin proportionnel par département)
Biographie
Date de naissance (77 ans)
Lieu de naissance Gap (Hautes-Alpes)
Nationalité Française
Parti politique RPR, UMP
Profession Professeur agrégé

Pierre Pascallon, né le à Gap (Hautes-Alpes), est un universitaire et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires au lycée Gassendi de Digne, il obtient son doctorat d’État de sciences économiques à l'université d'Aix-en-Provence (prix de thèse – prix de la ville d’Aix-en-Provence). De 1967 à 1968, il est chargé de cours à la Faculté de Sciences économiques de Clermont-Ferrand et réussit l'agrégation de sciences économiques des Facultés en 1970.

Il se spécialise peu à peu dans les questions de défense et publie de nombreux ouvrages, dont La Guerre pour sortir de la crise ? (Economica, 1985). Il publie également de très nombreux articles dans des journaux et revues spécialisées, comme Le Monde, Le Figaro ou Problèmes économiques.

Pierre Pascallon est président, depuis 1985, du Club “Participation et Progrès” qui a orienté une grande partie de sa réflexion autour des thèmes de Défense.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Maire d'Issoire de 1989 à 2008, Pierre Pascallon s’est mobilisé pour obtenir le transfert, dans sa ville, du 28e régiment de transmissions d'Orléans, à la suite de la fermeture de l’ENTSOA (École nationale technique des sous-officiers d’active).

Député RPR du Puy-de-Dôme de 1986 à 1988 et de 1993 à 1997, Pierre Pascallon, fut membre de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées à l’Assemblée nationale à partir de 1993.

Également membre de la “mission Séguin”, mission d’information commune sur le service national, il a participé à l’élaboration du rapport sur la réforme du Service National : La France et son Service.

En avril 2012, à quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle, il déclare qu'il votera, comme Jacques Chirac, pour le candidat socialiste François Hollande.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier des Palmes Académiques (1991)
  • Chevalier de la Légion d’honneur (1999)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Essai sur la conception de la liberté dans l’histoire des doctrines économiques et sociales, thèse d’État, Éditions ouvrières
  • Les Stabilisateurs automatiques dans une économie fermée, thèse complémentaire, Éditions Cujas, 03.68

17/38

  • La Théorie du second best en procès, Économies et Sociétés, 1972
  • Monnaie et équilibre, Mame, 1973
  • Les Sciences de l’Economie (en collaboration), CEPL, 1973
  • La Planification de l’économie française, Masson, 1974
  • Regards sur ce temps ou réflexions sur la croissance, Cujas, 1977
  • Quelle planification pour la France ?, Éditions de l’Épargne, 1979
  • Le Système monétaire international : théorie et réalité, Éditions de l’Épargne, 1982 ; 2e édition, 1983
  • « Les aspects économiques de la politique tiers-mondiste du général de Gaulle de 1962 à 1969 », dans De Gaulle et le Tiers-Monde, Pédone, 1984
  • « L’assurance qualité, facteur de compétitivité ? », dans R. Percerou (édité par) : Entreprise, gestion et compétitivité, Economica, 1984
  • « La croissance des activités étatiques en système libéral est-elle irréversible ? », dans J-P Giran (présenté par) : La Déréglementation, Economica, 1985
  • La Guerre pour sortir de la crise ?, Economica, 1985
  • Théorie monétaire, Éditions de l’Epargne, 1985
  • Peut-on sortir la France de la crise ?, Éditions de l’Epargne, 1993

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]