Pierre Péchin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Péchin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Pierre Édouard PéchinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

Pierre Péchin, né le à Montbéliard (Doubs)[1] et mort le à Marly-le-Roi (Yvelines)[2], est un humoriste français.

Il est célèbre pour ses canulars téléphoniques sur la radio Europe 1.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Sortant du Cours Simon en 1972, il se tourne vers le cabaret.

En 1974, il crée J'peux pas jouer au Café d'Edgar, et l'enregistre en album 33 tours avec pour partenaire Sylvie Joly. Le succès est très rapide : Il reçoit le prix de l'humour de la SACEM en 1975 et on le sacre Meilleur Humoriste de l'année en 1976.

Pierre Péchin sera très présent, entre 1975 et 1977 à l'émission télévisée Numéro un du couple Carpentier ; il participera huit fois à cette émission.

Engagé par Europe 1 pendant deux ans, il commet cinq mille canulars téléphoniques avec Alexandre Marcellin et Jean Châtel, et remplit treize fois l'Olympia. Il poursuivra ensuite ses canulars téléphoniques sur RMC[3].

À partir de 1989, s'il disparaît progressivement de la scène médiatique et ne fait plus de télévision, Pierre Péchin continue à se produire sur scène, comme au cabaret lyonnais Le Distingo en .

En 2005, il se produit au Cabaret du Heuhaus à Eguisheim près de Colmar en Alsace.

En 2006, il se produit dans un nouveau spectacle La cigale est de retour, au théâtre de Nesle, dans le 6e arrondissement de Paris, du au .

Le , le Figaro lui consacre un article, avant une interview sur Nostalgie et un article dans Ici Paris paru le . Invité par Pierre Perret dans l'émission Vivement Dimanche sur France 2 diffusée le  ; il participe à l'émission Vie privée, vie publique, diffusée le , puis poursuit ses représentations en mai et au Théâtre de Nesle ; sur scène du 6 au au Théâtre du Gymnase à Paris pour son dernier spectacle Tout le monde me regarde. Un DVD est sorti au mois de mai suivant, et Pierre poursuivit une tournée de cabarets.

À partir du mois d', il participe à la tournée des Éternels du Rire qui se produira dans toute la France jusqu'à la mi-décembre.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Pierre Péchin a deux filles : Johanna et Roxanne[4].

Il meurt à son domicile de Marly-le-Roi le . Ses obsèques se sont déroulées le à Noisy-le-Roi (Yvelines).

Sketches les plus connus[modifier | modifier le code]

  • S'il vô plait !
  • La cèggal è la foôrmi
  • La dictée
  • Le côrbo è lè rênaar
  • Dracula
  • L'avenue de la Marne
  • Le match de tennis
  • L'alcoolo

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1974 : J'peux pas jouer
  • 1976 : À l'Olympia
  • 1978 : Les téléphones de P. Péchin sur Europe 1 (avec Alexandre Marcellin & Jean Chatel)
  • 1979 : En public
  • 1990 : J'vais dire
  • 2006 : La Cigale est de retour

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. « L'humoriste Pierre Péchin est mort », sur Le Dauphiné Libéré, (consulté le )
  3. « Décès de l'humoriste Pierre Péchin », sur www.technic2radio.fr, (consulté le ).
  4. purepeople.com

Liens externes[modifier | modifier le code]