Pierre Nicolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Pierre Nicolas (dessinateur).
Pierre Nicolas
Description de l'image défaut.svg.
Informations générales
Naissance
Paris
Décès (68 ans)
Paris
Activité principale contrebassiste
Instruments contrebasse, violon

Pierre Nicolas, né à Paris le et mort le (à 68 ans)[1], est un musicien français, contrebassiste de Georges Brassens pendant près de trente ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Nicolas naît impasse Florimont (Paris 14e) et y vit jusqu'à l'âge de 9 ans[2].

Avant de débuter une carrière de musicien, il est employé dans la fonction publique.

Pierre Nicolas maîtrisait aussi bien la contrebasse que le violon. Il jouait également de la guitare basse. Brassens et lui se sont connus en 1952, dans le cabaret dirigé par Patachou, à Montmartre ; Pierre y joue dans l'orchestre de Léo Clarens, qui accompagne la chanteuse.

Lorsque, visiblement mal à l'aise, Brassens entame sa première chanson, Pierre Nicolas monte spontanément sur scène pour l'accompagner à la contrebasse ; c'est ainsi que commence une longue amitié. Il l'accompagne sur les planches et en studio d'enregistrement.

Quand il ne suivait pas Brassens dans ses déplacements et concerts, Pierre Nicolas accompagnait Barbara sur les planches de Bobino et sur nombre de ses disques. Il fut aussi le bassiste de Patachou, de Jacques Brel, de Charles Trenet, de Francis Lemarque, de Catherine Sauvage, de Pierre Chêne et de beaucoup d'autres encore.

Après la mort de Brassens, Pierre Nicolas participe à l'enregistrement de quelques inédits du chanteur, interprétés par Jean Bertola ; il caressait même le projet d'écrire un livre sur ses trente ans de collaboration avec Georges Brassens (qui devait s'intituler Brassens vu de dos), mais il meurt avant de pouvoir réaliser ce désir, en janvier 1990.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de Pierre Nicolas, le contrebassiste de Brassens », Le Monde, 23 janvier 1990.
  2. Interview de Pierre Nicolas par Pierre Grandjean en 1987

Lien externe[modifier | modifier le code]