Pierre Nanterme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Nanterme
Pierre Nanterme.jpg
Fonctions
Président
Accenture
-
Président-directeur général (en)
Accenture
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 59 ans)
Paris, France
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Pierre Nanterme est un dirigeant d'entreprises français, né le à Lyon et mort le [1] à Paris.

Président-directeur général d'Accenture (Chairman and Chief Executive Officer) de 2011 à 2019, il a préalablement été directeur général d'Accenture France et a également tenu des rôles de direction au MEDEF et au Syntec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Pierre Nanterme est né en 1959 à Lyon. Il est diplômé de l'École supérieure des sciences économiques et commerciales en 1981[2] et a fait partie de la Junior Entreprise de l'école : Junior ESSEC Conseil.

Carrière chez Accenture[modifier | modifier le code]

Il entre chez Accenture (Andersen Consulting) en 1983[3]. Devenu associé en 1993, il occupe des postes importants tels que directeur général Europe, Afrique et Amérique Latine, puis directeur général du département assurance du groupe.

Il prend la tête d'Accenture France en 2005[4]. L’année suivante, il rejoint l’équipe de direction du groupe Accenture.

Il devient ensuite PDG d'Accenture le premier janvier 2011[5] puis également président du conseil d'administration en février 2013[6]. Il est le premier européen à exercer cette fonction.

A la direction d’Accenture[modifier | modifier le code]

A sa nomination comme PDG, Pierre Nanterme décide d’une politique d’investissement massifs dans les domaines de l’interactivité, de la mobilité, de l’analytique, du cloud et de la sécurité (dite « imacs »), pour répondre aux besoins grandissants de transformation numérique des entreprises.

Celle-ci se traduit par de nombreux rachats d’entreprises : entre 2014 et 2016, Accenture dépense 3 milliards d’euros pour racheter une cinquantaine d’entreprises, principalement dans les activités digitales (internet des objets, intelligence artificielle, réalité immersive, blockchain, informatique quantique, entre autres)[7],[8],[9].

Cette politique a pour effet une transformation importante d’Accenture, à la fois en termes de croissance et d’activité d’entreprise : en 2017, les nouvelles activités liées au numérique (digital, cloud, sécurité) représentent 50 % du chiffre d’affaires du groupe et font d’Accenture un concurrent des groupes publicitaires historiques[10],[11],[12].

Pierre Nanterme prend également des décisions remarquées en ce qui concerne le mode de management de l’entreprise, comme le fait pour Accenture de ne pas avoir de quartier général (les membres du comité de direction sont dispersés dans le monde, se réunissent physiquement quatre fois par an et par téléprésence une fois par semaine) ; l’utilisation d'hologrammes pour les conventions managériales[13] ; et l’annonce de la fin des entretiens d’évaluation annuels, en 2015[14],[15].

En 2017, il apporte son soutien à Emmanuel Macron pour les élections présidentielles[16].

Le 11 janvier 2019 il annonce sa démission pour raisons de santé. Sous sa présidence, le chiffre d'affaires d'Accenture a augmenté de 60% et sa capitalisation boursière a été multipliée par trois[17].

Il meurt le 31 janvier 2019[3]. Le 1er février 2019, le Président Emmanuel Macron adresse ses condoléances à sa famille et ses proches[18].

Rôles dans le monde des affaires en France, en Europe et dans le monde[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Pierre Nanterme a été impliqué dans la direction du MEDEF, notamment comme président de la commission économie de 2005 à 2013[4] et comme membre du comité exécutif à partir de 2006[19].

Il a été président du Syntec de 2006 à 2011[20]. Il fut également membre de la commission pour la libération de la croissance française[2].

En Europe[modifier | modifier le code]

Pierre Nanterme a fait partie du comité de direction du European Cloud Partnership de la Commission européenne, une initiative dont le but est d’encourager le secteur public à utiliser le cloud afin de créer de la croissance en Europe[21].

Dans le monde[modifier | modifier le code]

Il a été membre du board du Dialogue économique transatlantique, coalition de dirigeants européens et américains pour stimuler le commerce transatlantique.

Il a également participé à plusieurs groupes de travail du sommet du B20 (réunion des dirigeants d’entreprises des pays du G20) en 2017 et occupé plusieurs fonctions exécutives ou de présidence dans les instances du B20.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2010, il se voit décerner la légion d'honneur pour son rôle de dirigeant d'entreprise et son implication dans les instances dirigeantes du monde des affaires[22]

En 2017, il est classé 67ème meilleur patron au monde par la revue américaine Harvard Business Review pour sa gestion d'Accenture[23]. En 2018, il est de nouveau classé parmi les 100 patrons les plus performants au monde[24].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/mort-de-pierre-nanterme-ancienp-dg-d-accenture-1623750.html
  2. a et b « Pierre Nanterme, Accenture pour seule nationalité », sur journaldunet.fr, (consulté le 24 octobre 2014)
  3. a et b Florian Debes et Laurance N'kaoua, « Patron français d'Accenture, Pierre Nanterme est mort », sur lesechos.fr, (consulté le 7 février 2019)
  4. a et b « Pierre Nanterme, P-DG d’Accenture : la french touch d’un patron cool », sur capital.fr, (consulté le 24 octobre 2014)
  5. « Donner une nouvelle impulsion à Accenture », sur lefigaro.fr, (consulté le 24 octobre 2014)
  6. « Pierre Nanterme devient le grand patron d'Accenture », sur lesechos.fr, (consulté le 24 octobre 2014)
  7. « Accenture remet l'accent sur le futur », sur LesEchos.fr, (consulté le 22 janvier 2017)
  8. « ACCENTURE REND PALPABLE LA RÉVOLUTION DIGITALE », sur Article de Challenges reproduit sur le site Accenture, (consulté le 22 janvier 2017)
  9. « Pierre Nanterme, pdg d'Accenture : "La 4ème révolution industrielle arrive avec une force et une vitesse considérables" », sur lenouveleconomiste.fr, (consulté le 22 janvier 2017)
  10. « PIERRE NANTERME, P-DG D'ACCENTURE : «LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE SE PROPAGE À UNE VITESSE JAMAIS OBSERVÉE DANS LE BUSINESS» », Capital, 23 novembre 2016
  11. « Accenture, le géant qui fait peur à WPP et Publicis », Le Figaro, 24 octobre 2017
  12. « Accenture Interactive Named Largest Digital Network by Advertising Age in Annual Agency Report for Second Year in a Row », Business Wire, 1er mai 2017
  13. « PIERRE NANTERME, P-DG D'ACCENTURE : «LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE SE PROPAGE À UNE VITESSE JAMAIS OBSERVÉE DANS LE BUSINESS» », Capital, 23 novembre 2016
  14. Anne Rodier, "Les entretiens annuels d’évaluation vont-ils passer aux oubliettes ?", Le Monde, 15 décembre 2015
  15. Laurence Estival, "A la poubelle, l'entretien annuel!", L'entreprise, 5 novembre 2015
  16. « Emmanuel Macron, le président des ruptures », sur lesechos.fr (consulté le 2 février 2019)
  17. « Mort de Pierre Nanterme, ancien patron inattendu d'Accenture », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 7 février 2019)
  18. « Décès de Pierre Nanterme, ancien PDG d'Accenture », sur elysee.fr (consulté le 2 février 2019)
  19. « Nouveaux mouvements au conseil exécutif du Medef », sur lesechos.fr, (consulté le 24 octobre 2014)
  20. « Pierre Nanterme, président d'Accenture France, a été élu président de la Fédération Syntec », sur lesechos.fr, (consulté le 24 octobre 2014)
  21. « European Cloud Partenrship », Site de la Commission Européenne, 21 mars 2016
  22. « Décret du 31 décembre 2010 portant promotion et nomination », sur legifrance.fr, (consulté le 24 octobre 2014)
  23. « Quatorze Français parmi les patrons les plus performants au monde », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2017)
  24. L'Usine Nouvelle, « Qui sont les 11 patrons français les plus performants selon le Harvard Business Review ? - Economie », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2018)