Pierre Muller (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muller et Pierre Muller.

Pierre Muller
Fonctions
Député de la Moselle
Sénateur de la Moselle
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 76 ans)
Nationalité Française

Pierre Muller, né le et mort le , est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Muller est né le 4 avril 1901 à Dalem, en Lorraine alors annexée dans l'Empire allemand. Fils de mineur, il entre lui-même à 14 ans aux mines de la Houve à Creutzwald avant de travailler aux houillères de Sarre et Moselle à Merlebach et de gagner, après son renvoi, les Houillères de Petite-Rosselle où il travaille jusqu'en 1936.

Il devient alors secrétaire du Syndicat confédéré des mineurs où il milite depuis les années vingt et se montre très actif lors des grèves. Militant communiste depuis 1923, Pierre Muller se charge à partir de 1933, et jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale, de venir en aide aux militants antifascistes allemands originaires de Sarre, après le plébiscite de 1935, ou du Palatinat. Il met en place à partir de 1936, en tant que secrétaire du syndicat des mineurs CGT, une chaîne de solidarité qui leur apporte un logement et des secours financiers pour qu'ils puissent poursuivre leur engagement contre le régime hitlérien à partir du bassin houiller lorrain. Il siège au même moment au comité régional du Parti communiste français en Moselle où il anime le Front populaire.

Il se présente, sans succès, aux élections législatives dans la circonscription de Boulay-Saint-Avold où il affronte notamment Victor Antoni. En octobre 1937, Pierre Muller se présente aux élections cantonales du canton de Saint-Avold face au député de la circonscription Alexis Wiltzer. Il est élu au deuxième tour dans une élection triangulaire en obtenant 2 267 voix sur 5 410 suffrages exprimés.

En 1938, à la veille de la guerre, il siège dans les instances dirigeantes de l'Union départementale CGT de la Moselle, alors qu'il n'a que quarante ans. C'est l'une des figures de la CGT et du PCF en Moselle.

Révoqué du Conseil Général de la Moselle par le préfet qui appliquait le décret du 26 septembre 1939 portant dissolution des organisations communistes, il est évacué à Pressac (Vienne) avec sa famille. À la fin de l'année, il gagne Champagnac-lès-Mines où il travaille comme mineur avant d'être incorporé dans l'armée française en janvier 1940. À la suite de l'armistice, Pierre Muller rentre en Moselle à l'automne 1940. Il est arrêté par les Allemands dès le 9 octobre 1940, en raison de ses activités politiques et syndicales ainsi que pour l'aide apportée aux communistes sarrois exilés en Moselle. L'interrogeant, la Gestapo note à son sujet : « Muller est connu comme un communiste fanatique. Il a une très grande influence sur le mouvement ouvrier lorrain ». Il est d'abord emprisonné à la prison du Lerchesflur à Sarrebruck en détention préventive. Après le bombardement de la prison, Pierre Muller est transféré à la prison voisine de Deux-Ponts (Zweibrücken). Il est condamné à la fin du mois de juillet 1942 par le tribunal de Sarrebruck, avec quatorze autres résistants communistes dont Eugène Kloster, pour « haute trahison ». Pierre Muller écope d'une peine de trois ans et six mois de prison. Il est ensuite interné à Dachau puis à Buchenwald où il retrouve quelques camarades communistes membres du groupe de résistants mosellans Mario. Il est libéré en avril 1945. Son épouse fut arrêtée en février 1944 et emprisonnée au fort de Queuleu à Metz (Moselle annexée) puis internée au camp de Schirmeck (Bas-Rhin annexé). Pierre Muller passa donc l'essentiel de la guerre dans les geôles allemandes.

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats parlementaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

La répression contre la CGT et le PC au début de l'annexion (1940-1941), Pierre Schill

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]