Pierre Micheletti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Micheletti.
Pierre Micheletti
Description de l'image Pierre Micheletti - mai 2014.JPG.
Naissance (59 ans)
Nationalité Drapeau de France Français
Diplôme
Docteur en médecine
Activité principale
Médecin, Universitaire, Écrivain

Pierre Micheletti est un médecin, universitaire, et écrivain français, né le . Spécialiste des questions humanitaires internationales (principalement en santé mais aussi sur les enjeux environnementaux), il travaille depuis près de trente ans dans l’humanitaire (Médecins du Monde, Action contre la faim) et a publié de nombreux ouvrages consacrés à ces sujets. Il est enseignant à l'Institut d'Études Politiques et à la faculté de médecine de Grenoble.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Micheletti, né le , est un médecin français engagé dans l'humanitaire. Médecin et titulaire du diplôme national de santé publique (Rennes 2000), Pierre Micheletti entreprend ses premières expériences à l'étranger entre 1985 et 1987, durant son internat en médecine générale, au cours duquel il se rend en Guyane et en Chine[1]. En 1987, il rejoint Médecins du Monde en tant que chef de mission au Guatémala[1]. Il s'investit alors dans des missions humanitaires à travers le monde, notamment en Afrique — Darfour, Rwanda, République du Congo… — mais aussi en Asie — Timor, Birmanie… — au Moyen-Orient et Maghreb et en Amérique Latine.

Directeur des programmes de Médecins du monde en 1996, il devient membre du bureau en 2003 avant d'être élu à la présidence de Médecins du Monde en 2006[2],[3] , responsabilité qu'il exercera jusqu'en 2009. Depuis 2009, il est professeur associé à l'Institut d'études politiques de Grenoble.

Il est élu au conseil d'administration d'Action contre la faim en 2014. Il devient vice-président de cette ONG en 2015. Depuis 2015, il est également président de la Commission santé de l'UNIOPSS (Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

En 2008, Pierre Micheletti signe son premier ouvrage : Humanitaire, s'adapter ou renoncer[4], publié par la maison d'édition Marabout. Il publiera en 2010 Les Orphelins[5] chez la maison d'édition Embrasure, puis en 2011 Afghanistan : Gagner les cœurs et les esprits[6] aux Presses universitaires Grenobloises, et en 2016 Les poissons pleurent aussi[7] chez les éditions Lucien Souny.

Humanitaire : thèses et rapports[modifier | modifier le code]

  • Le monopole occidental ne répond plus aux équilibres du monde, Le Monde, 21 mai 2016
  • Faut-il changer de culture humanitaire ?, France culture, 2016
  • Les Roms/Tziganes étrangers en banlieue parisienne : quelles interactions pour quel accès aux soins, mémoire de Médecin Inspecteur de Santé Publique, DDASS et secteur associatif, 2001, Rennes : ENSP de Rennes.
  • Santé communautaire et action humanitaire, Baumann M., Châlons S., (dir), ENSP, Rennes, 2001.
  • « Le médical, l'éthique et le politique : quelles interactions, pour quelle santé ? » Actes du colloque Santé Publique et Éthique Universelle, 1999, Elsevier, Paris.
  • Cuba, situations des prisonniers politiques, FIDH, Human Rights Watch America's, Médecins du Monde, 1995.
  • Étude démographique de la province du Shi-Chuan et analyse du système de santé. Médecine. Montpellier : Faculté de médecine, Université de Montpellier 1, sous la direction du Pr Baylet, 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Éric Favereau, « L'anti-Kouchner », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. Le Progrès
  3. La Montagne
  4. Pierre Micheletti, Humanitaire : s'adapter ou renoncer, Marabout, (ISBN 9782501082785, lire en ligne)
  5. Pierre Micheletti, Les orphelins, Editions Embrasure, (ISBN 9782940382354, lire en ligne)
  6. Pierre Micheletti, Afghanistan, gagner les cœurs et les esprits, PUG (ISBN 9782706122798, lire en ligne)
  7. Pierre Micheletti, Les poissons pleurent aussi, Lucien Souny, , 240 p. (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]