Pierre Massé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français image illustrant un économiste
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française et un économiste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pierre Massé (homonymie)

Pierre Benjamin Daniel Massé, né le [1] à Paris et mort le dans la même ville, est un économiste et haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1916, il est reçu à l'École polytechnique[1] ainsi qu'à l'École Normale Supérieure[2]. Pierre Massé est ingénieur des ponts et chaussées[2] et docteur ès sciences.

Il commence sa carrière en 1928 dans l'industrie électrique, où il construit plusieurs usines hydro-électriques. Il devient directeur de l'équipement en 1946 puis directeur général adjoint d'Électricité de France en 1948[2] et président d'Électricité de Strasbourg en 1957-58.

Il est nommé commissaire général du Plan par le président Charles de Gaulle en 1959, fonction qu'il occupe jusqu'en 1966[1] . Il est président du conseil d’administration d'Électricité de France de 1965 à 1969 et professeur associé à la faculté de droit de Paris de 1965 à 1967.Il est maire de Pontpoint entre 1968 et 1971. Il est le premier président de la Fondation de France de 1969 à 1973. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1977.

Il a aussi été administrateur du Crédit Foncier de France, de la Société Peugeot, de la Banque Louis Dreyfus et Cie, Professeur associé à la Faculté de droit de Paris (1965-67) et Maire de Pontpoint (1968-71).

En économie, Pierre Massé s'intéresse à la théorie de l'amortissement économique, à la théorie de la programmation dynamique et à la théorie de la productivité globale des facteurs, et en mathématiques au principe du minimum de Pontryagin.

Il a été décoré Grand officier de la Légion d'honneur, et Croix de guerre 14-18.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Hydrodynamique fluviale, régimes variables (1943)
  • Les Réserves et la régulation de l'avenir dans la vie économique (1946); 2 volumes
  • Le Choix des investissements, critères et méthodes (1959)
  • Le Plan, ou l'Anti-hasard (1965 ; 1991)
  • Les Dividendes du progrès (1969)
  • La Crise du développement (1973)
  • Des Pas sur le sable (1977)
  • Aléas et progrès : entre Candide et Cassandre (1984)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Alain Beltran et Martine Bungener, «Itinéraire d'un ingénieur», Vingtième siècle. Revue d'histoire, no. 15, juillet-septembre 1987, p. 59-68.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, « Pierre Massé, le planificateur des années 1960, par Jean-Marc Daniel », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  2. a, b et c Encyclopædia Universalis, « PIERRE MASSÉ », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 7 décembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]