Pierre Marcelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Marcelle
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Pierre Marcelle, né le [1] en Lorraine[Où ?], est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il milite dans les années 1960-1970 au côté de Jean-Christophe Cambadélis au sein de l'Unef et du Parti communiste internationaliste, un groupe trotskiste[2].

Il est secrétaire de rédaction à l’Agence centrale de presse jusqu’en 1988. Il tient une chronique dans le quotidien Libération (d'abord quotidienne puis hebdomadaire).

En 1999, il s'en prend violemment dans l'une de ses chroniques, à Denise Bombardier, au prétexte que celle-ci avait dénoncé plusieurs années plus tôt les écrits pédophiles de Gabriel Matzneff[3].

Durant la campagne du référendum européen de 2005, il a défendu le vote « non ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • Les Blondes préfèrent les cons, avec Patrick Gofman, Editions des Autres, 1979, (ISBN 2730500154)
  • Le Bourdon (avec Hervé Prudon), J.L. Lesfargues, 1982
  • La Démolition, Denoël, 1985
  • Conduite Intérieure, Manya, 1993
  • Fériés, Le Dilettante, 1994

Essai[modifier | modifier le code]

  • Contre la télé, Verdier, 1998[4],[5]

Chronique[modifier | modifier le code]

  • Quotidienne - Chroniques 2000-2001, Léo Scheer, 2005
  • Quotidienne 2002-2003, Fayard, 2006
  • Quotidienne 2004-2006 suivi de Libération, une crise, Fayard, 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcelle, Pierre (1952-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 50727-frfre (consulté le 20 mars 2018)
  2. Terra Nova, Cambadélis et les femmes de chambre, Pierre Marcelle, Libération, 10 juin 2011
  3. Pierre Marcelle, « Face aux piles », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. Le pamphlet " Contre la télé " Pierre Marcelle, lexpansion.lexpress.fr, 11 juin 1998
  5. Un homme en colère : Pierre Marcelle Contre la télé, Communication et langages, Année 1998, Volume 117, Numéro 117, pp. 124-125

Liens externes[modifier | modifier le code]