Pierre Mérot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Mérot, né le à Paris, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Mérot est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris. Il commence par exercer divers métiers dans le journalisme et l'édition, notamment aux Éditions de La Différence où il fait la rencontre de Michel Houellebecq, dont il sera proche dans les années 1990. En 1997, il devient enseignant.

Il est l'auteur de plusieurs fictions assez dissemblables. Ainsi, Mammifères, qui l'a révélé au grand public et a reçu le prix de Flore 2003, raconte les tribulations alcoolisées et souvent comiques d'un quadragénaire, « l'oncle », dans les grands domaines de la vie sociale : l'amour, le travail, la famille . Auparavant, dans un registre très différent, Petit Camp décrit en cent quatre-vingt-dix fragments numérotés une sorte de communauté utopique et cauchemardesque : ce récit inclassable est, selon Dominique Noguez qui en a écrit la préface, un « ovni littéraire ». Mais son roman le plus ambitieux reste vraisemblablement Arkansas, œuvre baroque qui, selon la revue Lire [1], rappelle Malcolm Lowry ou Mikhaïl Boulgakov.

En avril 2013, éclate ce que certains ont appelé « l'affaire Mérot ». Tout juste nommé à la tête des éditions Stock, Manuel Carcassonne décide de retirer de la rentrée littéraire Toute la noirceur du monde, roman qui avait enthousiasmé son prédécesseur, Jean-Marc Roberts, décédé en mars [2]. Sa décision a suscité une vive polémique, d'autant que le récit de Pierre Mérot connaissait là son deuxième revers, les éditions Gallimard, qui devaient le publier en janvier 2013, l'ayant déprogrammé. Fait exceptionnel, Le Monde des livres consacre un éditorial à ce texte qui n'est encore qu'un manuscrit [3]. C'est finalement chez Flammarion que Toute la noirceur du monde paraît le 18 septembre [4]. Après deux ruptures de contrat, celle de Gallimard, puis celle de Stock, Flammarion devient ainsi le troisième éditeur à accueillir ce roman que d'aucuns qualifient de "maudit"[5],[6]. En septembre, il figure dans la première sélection du prix Décembre 2013 [7]. En novembre, il est primé au festival Littératures européennes Cognac [8]. En juin 2014, il reçoit le prix Mottart de l'Académie française [9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pays-sœur, La Différence, 1987
  • Crucifiction, La Différence, 1991
  • Petit Camp, Parc, 2001
  • Mammifères, Flammarion, 2003 (J'ai lu, 2005) – prix de Flore
  • Réédition de Petit Camp suivi de Crucifiction, Flammarion, 2004
  • L'Irréaliste, Flammarion, 2005
  • Arkansas, Robert Laffont, 2008 (Pocket, 2010)
  • Kennedy Junior, Robert Laffont, 2010
  • Toute la noirceur du monde, Flammarion, 2013 - prix Mottart de l'Académie française

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]