Pierre Le Coz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Coz.
Pierre Le Coz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Pierre Le Coz, né en 1964, est un philosophe, spécialiste français de l'éthique.

Parcours[modifier | modifier le code]

Agrégé de philosophie et docteur en sciences de la vie et de la santé, Pierre Le Coz est professeur de philosophie à l'UFR de médecine de Marseille où il dirige le département des sciences humaines. Les travaux de recherche placés sous sa responsabilité portent sur la bioéthique et l'éthique médicale, et s'inscrivent au sein de l'UMR 7268 ADéS Anthropologie, droit, éthique et santé, Université d'Aix-Marseille-EFS-CNRS. Il a participé aux travaux du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) de 2003 à 2012 et en tant que vice-président de 2008 à 2012. Il a été 8 fois rapporteur d'avis. Il préside le comité de déontologie et de prévention des conflits d'intérêts de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). En 2018, il a été membre du groupe de travail pour la révision de la loi de bioéthique au Conseil d'Etat[1] et auditionné par la mission d'information sur la révision de cette même loi à l’assemblée nationale[2].

Polémique[modifier | modifier le code]

Dans un entretien accordé au magazine Le Point du 3 juillet 2008, prêtait à Pierre Le Coz la phrase suivante : « Aujourd’hui on est bien obligé d’admettre que si la santé n’a pas de prix elle a un coût. Et les médecins doivent désormais tenir compte du prix des médicaments dans leur décision. Notre vision va devenir sacrificielle : il vaut mieux correctement prendre en charge un père de famille de 40 ans, qui est rentable pour la société qu’une personne de 80 ans qui n’a pas toute sa tête. C'est évidemment un constat tragique. Mais nous n'avons pas le choix ». Or Pierre Le Coz a dénoncé, et rectifié peu après, une orientation dans un sens prescriptif alors qu'il en avait " parlé dans un style descriptif "[3]. La simplification médiatique des débats éthiques par des formules choc est dénoncée par l’intéressé en 2014 dans Le gouvernement des émotions.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L' éthique médicale. Approches philosophiques. Préface d'André Comte-Sponville, PUP, 2018, 158 pages
  • Le Gouvernement des émotions, Paris, Albin Michel, 2014, 200 p.
  • Petit traité de la décision médicale, Paris, Le Seuil, 2007, 199 p.
  • Le Médecin et la Mort. Approche éthique et philosophique, Paris, Vuibert, 2006, 127 p.
  • L’Empire des coachs. Une nouvelle forme de contrôle social, (avec Gori R.), Paris, Albin Michel, 2006, 198 p.

Publications dans des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Reconnaître autrui en tant que personne in: Réflexion et recherches en éthique, Ed. Dalloz, avant-propos d'E.Morin, (ss la dir. E. Martinet, M. Stanton-Jean, MF. Mamzer et en l'honneur du Pr. Hervé). Paris, 2018, pp. 59-68
  • Le concept de participation en philosophie politique : l’homme du commun peut-il participer à toutes les décisions ? in La participation des patients, Ed. Dalloz. Coll « Ethique biomédicale et normes juridiques », 246 pages, 2017, pp.1-10
  • De la bioéthique à l’éthique procédurale. L’exemple du comité national d'éthique in dossier : Epistémologie de la bioéthique, sous la dir. de B. Morizot et de P.-Y. Quiviger, Vrin, coll. « Noesis »,  Paris, 2017, pp. 128-145.
  • La santé connectée : approche éthique et philosophique in : La sante connectée et son droit. Approches de droit européen et de droit français, Cahiers de droit de la santé, LEH, Bordeaux. 2017, pp. 31-36.
  • Peut-on libérer sans aliéner ? in : L’éthique à l’épreuve de l’adolescence, Ed. Séli Arslan, Coll. « Perspective Soignante », 2017 , pp.40-49.
  • Qu’est-ce qui peut incliner un chercheur à la déloyauté ? in Autour de l’intégrité scientifique, la loyauté, la probité, collection « normes juridiques et Éthique biomédicale », Dalloz, nov. 2016. pp.99-104
  • Les cellules souches du sang de cordon ombilical : l’avis du Comité consultatif national d’éthique  In : Le sang : donner et recevoir: Avril 2016. Paris, CNRS Editions, 350 p.
  •  La libre disposition de son corps par la personne. Approche philosophique et éthique In: Les principes de protection du corps et la biomédecine. Approche internationale. Ed. Bruylant, Coll : « Droit bioéthique et société », 2015 : pp. 71-89.
  • Qu'est-ce qu'être mère à l'âge de l'assistance médicale à la procréation?, in Les incidences de la biomédecine sur la parenté (sous la dir. de C.Crespo-Brauner, & B. Feuillet Liger), Ed. Bruylant: 2014, p. 349-367
  • La patrimonialisation du corps humain : aspects philosophiques et enjeux éthiques. In Corps et patrimoine, Les cahiers de droit de la santé, éd. Les études hospitalières, mars 2014 ; no 18 : 27-34.
  • Le Comité consultatif national d'éthique in: Encyclopédie Universalis, 2013 (rééd. 2018) p. 279-280.
  • Quelle place pour les proches lors des décisions de fin de vie médicalisée ? In : « Les proches et la fin de vie médicalisée. Panorama international ». Sous la dir: B. Feuillet-Liger, in: Droit bioéthique et société, Ed. Bruylant, 2013, p. 13-25
  • Conservation des dépouilles et restes humains. in: La bioéthique, pour quoi faire? 30e anniversaire du Comité d'éthique (coord. Ali Benmakhlouf), PUF, 2013, p.p. 210-214.
  • Pourquoi l'exhibition des cadavres a-t-elle été interdite en France?, in Quelle conscience de son corps? Corps et cadavres, CNRS édition, 2013, p. 79-86.
  • .Éthique du soin et de la santé in: Santé, Société, Humanité, Elsevier Masson, 2012.p. 143-154
  • Approche philosophique du concept de précarité in: Innover contre les inégalités de santé, Presses de l'École des Hautes Études en Santé Publique, 2012, p. 431-440.
  • La naissance de l'enfant. Aspects éthiques et philosophiques. Le droit aux soins en médecine prénatale. Actualités scientifiques, éthiques et juridiques, Dalloz-Sirey, 2011 (148 pages) :p.p. 7-14.
  • L'hébergement électronique des données de santé: Vers la fin du secret médical ? in: Tout dire? Transparence ou secret. Paris, PUF, 2011.

Publications dans des revues[modifier | modifier le code]

  • La bioéthique à l'heure de la transition individualiste. in Études, 2018 (no 4249) p. 59-70
  • Le conflit d’intérêts : nouvelle figure du péché originel ? in Études, 2016 (no 4226) p. 51-60 
  • Construire des catégories permet-il de s’approcher de la réalité ? in : Classification et catégories en psychiatrie : enjeux éthiques. Editions Les Etudes Hospitalières, Bordeaux, 2016. pp. 23-32.
  • Le phénomène du coaching: un symptôme de fragilité du lien social, in: Études, avril 2015, no 4215 : 31-40.
  • Le Comité consultatif national d’éthique et la question de l’euthanasie in : Actualité et dossiers en santé publique, revue du Haut conseil de santé publique, dossier « Penser et vivre la fin de vie », déc. 2014, ed. La documentation française : p. 29-30.
  • L’exigence de sens du patient  in: Ethics, Medicine and Public Health, vol. 1, no 2, avril-juin 2015, Ed. Elsevier, p. 230–238
  • La notion de conflit d’intérêts dans les champs de la santé et de l’environnement. Regard philosophique et juridique, avec Marie-Angèle Hermitte in: Journal international de bioéthique, ESKA, vol. 25, no 2, oct. 2014, p. 15-50
  • Quelle solution aux dilemmes éthiques en cas de pandémie virale ? L'avis no 106 du CCNE  in: Les catastrophes sanitaires, sous la dir. D. Viriot-Barrial, Cahiers du droit de la santé, Ed. Les études hospitalières: oct.2013 : p. 271-278
  • La dignité humaine kantienne : une justification des transplantations d’organes ?, avec Cléa Sambuc. Raison publique, no 17,  éd. B.Lambert, PUR, 2012. p. 219-238.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]